Football : Rodez tire un adversaire de prestige pour son 19e match d'affilée à l'extérieur en Coupe de France

Abonnés
  • La joie des Ruthénois après leur qualification pour le 8e tour de Coupe de France, à Saint-Etienne (0-0, 3-4 tab).
    La joie des Ruthénois après leur qualification pour le 8e tour de Coupe de France, à Saint-Etienne (0-0, 3-4 tab). Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le

À l’occasion du tirage au sort des 32es de finale de Coupe de France de football, qui s’est déroulé à la Beaujoire de Nantes, lundi soir, le hasard a désigné Monaco comme futur adversaire du Raf.

Chambéry, Le Puy, La Tamponnaise, Limonest… Les probabilités de tomber sur un club amateur étaient importantes pour le Raf, samedi soir lors du tirage au sort des 32es de finale de Coupe de France. Mais forcément, les regards ruthénois étaient plutôt tournés vers les cinq formations de l’élite présentent dans le groupe A, qui pouvaient donc tomber sur Rodez. Car pour un club comme celui du Piton, pour qui une accession en Ligue 1 est proche de l’impensable, pouvoir affronter Nice, Ajaccio, Montpellier, Marseille ou Monaco, est une chance.

Eh bien, les mains innocentes de l’ancien portier nantais Jean-Paul Bertrand-Demanes, ont décidé de lui offrir cette chance, puisqu’il ira le 7 ou le 8 janvier en terre monégasque pour tenter d’aller chercher son premier 16e de finale depuis 2009.

Quand la Coupe dit "non" à Paul-Lignon

Statistique étonnante, il s’agira-là de sa 19e rencontre consécutive hors de chez lui en Coupe de France. Hormis, bien sûr, le match d’abord prévu à Druelle, et finalement joué à Paul-Lignon, mais considéré à l’extérieur, au 5e tour en 2018. Sinon, le club rouergat n’a pas joué rue Vieussens depuis 2016 et une victoire 3-2 après prolongation contre les Mahorais de Mtsapéré.

Monaco, l’Européen

Cette rencontre face à Monaco sera la troisième de l’ère Didier Santini, qui a été officialisé au poste d’entraîneur quelques heures plus tôt (voir ci-dessous), après Sochaux et Dijon en championnat les 26 et 30 décembre. Et que pouvait-il rêver de mieux pour lancer son aventure avec les sang et or que d’affronter le 6e de Ligue 1 et seizième de finaliste de Ligue Europa seulement un mois après sa prise de fonction officielle ? Peut-être Marseille, sa ville de naissance et son club formateur, qui était aussi dans la poule A du Raf lors du tirage au sort, pour son mythique Stade Vélodrome de plus de 67 000 places…

Mais sinon, l’AS Monaco était sans doute l’adversaire le plus prestigieux qu’il pouvait tirer. Ben Yedder, Camara, Martins, Golovine, Volland, Fofana ou encore Disasi (ces deux derniers étant actuellement au Qatar, pour la coupe du monde avec les Bleus), sont autant de noms ronflants que de futurs adversaires du Raf. De quoi annoncer une rencontre de prestige pour des Aveyronnais, qui n’ont rencontré que cinq écuries de Ligue 1 depuis 2009. Après sa victoire contre Paris à Paul-Lignon (3-1, ap), et sa défaite à Rennes cette année-là (2-0), puis ses revers contre Bordeaux en 2010 (1-0), Montpellier en 2014 (2-0), et plus récemment, Brest (2-1), en février 2021, les sang et or vont pouvoir une nouvelle fois se confronter à ce qu’il se fait de mieux dans l’Hexagone. Avec pour ambition bien sûr, comme ils l’ont fait en 2009 face à la team emmenée par Paul Le Guen, de créer la sensation.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

185000 €

Grand appartement traversant de 80 m² en dernier étage, il dispose d'une cu[...]

457 €

Dans un bâtiment entièrement refait à neuf venez découvrir au première étag[...]

370 €

Cet appartement situé à proximité du lycée Alexi Monteil et de diverses com[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?