Guerre en Ukraine : un bébé tué après des frappes russes, la région de Kiev et la moitié de la Moldavie privées d'électricité

  • Les frappes russes ont touché entre autres une maternité. Trois personnes sont mortes.
    Les frappes russes ont touché entre autres une maternité. Trois personnes sont mortes. Photo MAXPPP - State Emergency service of Ukraine handout
Publié le

Ce mercredi 23 novembre, de nouveaux bombardements sur l'Ukraine ont endommagé des infrastructures dans la région de Kiev la privant d'électricité comme une partie de la Moldavide. 

Toute la région de Kyiv en Ukraine est privée d'électricité ce mercredi 23 novembre après des bombardements russes qui ont ciblé des infrastructures essentielles, fait savoir le responsable local de l'armée, Oleksii Kouleba.

Une maternité touchée par les bombardements

Le maire de la capitale ukrainienne, Vitali Klitschko, a par ailleurs indiqué sur la messagerie Telegram que l'eau était coupée à Kyiv. 

Selon nos confrères de RTL, un bébé âgé de deux jours a été tué par l'une des frappes qui a touché une maternité dans la région de Zaporijia. La maman a pu être sauvée, tout comme le médecin qui était avec eux au moment de l'attaque. Les frappes ont fait au total 3 morts dans ce petit hôpital, composé de deux étages. 

Ces bombardements sur les infrastructures électriques ont provoqué une vaste panne de courant en Moldavie, voisine de l'Ukraine, déclare ce mercredi le vice-premier ministre moldave. "Panne d'électricité massive en Moldavie après l'attaque russe de ce jour contre les infrastructures énergétiques de l'Ukraine", écrit Andreï Spuni, également ministre des Infrastructures, sur Twitter.

Il a précisé que l'exploitant du réseau électrique moldave s'efforçait de rétablir le courant dans plus de la moitié du pays. 

Centre Presse Aveyron avec Reuters