SNCF : de nouvelles destinations envisagées pour les Ouigo "lents" et à bas coûts ?

  • Les Ouigo Train classique sont d’anciens trains Corail réaménagés et repeints en rose et bleu.
    Les Ouigo Train classique sont d’anciens trains Corail réaménagés et repeints en rose et bleu. Illustration Centre Presse Aveyron
Publié le , mis à jour

La SNCF envisage de généraliser ses "Ouigo Train classique", lancés en avril 2022 sur deux lignes. Ces anciens Corail réaménagés, plus lents que les TGV, proposent des billets à 30 € maximum.

Les nouveaux Ouigo Train classique, lancés en avril dernier sur deux lignes, Paris-Lyon et Paris-Nantes qui proposent des billets à 30 € maximum, donnent satisfaction à la SNCF, avec 900 000 billets déjà vendus et le millionième voyageur attendu d’ici à la fin de l’année, révèle samedi 26 novembre Le Parisien
Si bien que le groupe ferroviaire souhaite développer ces trains relativement lents sur de nouvelles destinations. Le quotidien évoque notamment Rennes, Bordeaux, Marseille, Lille ou Bruxelles, en Belgique. 

A lire aussi : Train : douze nouvelles lignes TGV Ouigo à petits prix ouvertes en France

Paris-Lyon en 5 heures

Ce modèle est également économique pour la SNCF. Commercialisés via la filiale de SNCF Voyageurs, Oslo, les Ouigo Train classique sont d’anciens trains Corail réaménagés et repeints en rose et bleu.
Ils permettent de rejoindre sa destination en autant de temps qu’en voiture, pour un coût moindre en contrepartie de temps de parcours plus longs (Paris-Lyon en 5 heures) et de trains anciens. 

L'opérateur recycle en effet d'anciennes rames circulant notamment sur les réseaux TER. À l’intérieur, pas de Wi-Fi, et peu de prises électriques. Pour autant, l'offre trouve son public et s'inscrit dans l'arsenal des Français pour préserver leur pouvoir d'achat dans un contexte d'inflation galopante.

La SNCF a indiqué ce mois-ci qu’elle allait préserver le prix de ses trajets low cost comme les Ouigo, malgré la flambée du coût de l’électricité, tandis que les billets des TGV augmenteront de 5 % en moyenne à partir du 10 janvier 2023.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?