Aveyron : Jean-Michel Dexidour prend la tête du syndicat des buralistes

Abonnés
  • Jean-Michel Dexidour, nouveau président du syndicat des buralistes, Philippe Coy, représentant national, et Alain Vieilledent qui cède sa place.
    Jean-Michel Dexidour, nouveau président du syndicat des buralistes, Philippe Coy, représentant national, et Alain Vieilledent qui cède sa place. Centre Presse Aveyron - OC
Publié le

Il succède à Alain Vieilledent, installé à Espalion, après neuf années de présidence. 

C’est du changement dans la continuité pour les 181 adhérents au syndicat des buralistes de l’Aveyron qui se sont réunis en assemblée samedi 26 novembre en soirée au Bowling à Onet-le-Château. Jean-Michel Dexidour, à la tête du tabac presse place Decazes à Decazeville et jusqu’à présent vice-président du syndicat aveyronnais, succède à Alain Vieilledent, responsable du café des Arts à Espalion. "Cela me plaît de rencontrer les collègues de la profession et de défendre nos intérêts. Nous représentons le commerce de proximité avec dix millions de personnes qui franchissent chaque jour nos établissements", rappelle Jean-Michel Dexidour, installé depuis 2005 à Decazeville.

Le lien social

Et d’ajouter : "Je suis originaire de Castelsarrasin et j’ai été cuisinier pendant 25 ans, mais j’avais envie de changer, le métier de buraliste est devenu une passion. J’ai été englouti car nous sommes vraiment dans le lien social. Nous sommes au plus près des gens."

Inquiétudes

Pour Jean-Michel Dexidour, la situation des buralistes n’est pas inextricable mais compliquée. "Ce qui m’inquiète aujourd’hui c’est la politique de santé menée, je suis d’accord sur le fond mais sur la forme. On fait croire que la hausse du prix du tabac fait chuter la consommation, c’est faux. Pour nous, 30 à 40 % des gens partent en Espagne acheter des cartouches." D’autant qu’une future hausse est annoncée en mars prochain avec la cigarette à cinquante centimes et le tabac roulé à un euro. Et de regretter ces dernières années : « On a loupé le coche de la cigarette électronique."
Le syndicat des buralistes aveyronnais a pu compter samedi soir sur la présence de Philippe Coy, leur représentant national. "Il amène le métier à se transformer, en se diversifiant et à changer le regard sur la profession. C’est une réussite. On attend le nouveau protocole avec le gouvernement en fin d’année."
Outre Jean-Micel Dexidour, le nouveau bureau se compose de Cédric Hernandez, secrétaire installé à Villefranche-de-Rouergue, Nadine Solignac, trésorière basée à Rivière-sur-Tarn, et Ronald Verdun, secrétaire adjoint, installé à Capdenac-Gare.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?