Hausse du prix de l'énergie : les artisans bouchers manifestent ce mardi 29 novembre à Paris

  • Lucas Azémar, président du syndicat des artisans bouchers de l’Aveyron. Lucas Azémar, président du syndicat des artisans bouchers de l’Aveyron.
    Lucas Azémar, président du syndicat des artisans bouchers de l’Aveyron. Centre Presse Aveyron
Publié le

La hausse du coût de l’énergie touche aussi les artisans bouchers qui manifesteront ce mardi 29 novembre devant l’Assemblée nationale, à Paris.

"Le coût des matières premières augmente, comme le bœuf qui a pris 14 % depuis le début de l’année, les factures de gaz ont triplé pour certains, des entreprises se retrouvent pour la première fois en difficulté, sans parler de la sécheresse qui a fait aussi augmenter les coûts. C’est vraiment inquiétant", dit Lucas Azémar, président du syndicat des artisans bouchers de l’Aveyron.
Ce dernier sera représenté ce mardi 29 novembre à Paris par Benoît de la Maison Ginisty, installée à Sébazac. "C’est un gros coup de massue. La situation est particulièrement compliquée pour ceux qui ont plus de dix salariés. Toutes les factures sont très élevées et la situation sanitaire avec la grippe aviaire s’ajoute à l’inflation. Personnellement, je n’aurai pas de foie gras frais mais on va s’adapter."

Le syndicat des artisans bouchers de l’Aveyron représente 66 % de la profession ce qui fait dire à Lucas Azémar, "que le syndicat se porte très bien."  Reste que ce dernier constate les effets de l’inflation auprès de sa clientèle en centre-ville de Rodez. "Manger ou se chauffer me disent les mamies. Cela donne la boule au ventre et on n’a aucune perspective." D’où le cri d’alarme de la profession.

 

O.C.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?