Onet-le-Château : 240 chênes intègrent la colline de Saint-Mayme pour la deuxième phase de plantation

  • Sur la colline de Saint-Mayme,  les chênes prennent place.
    Sur la colline de Saint-Mayme, les chênes prennent place. Centre Presse Aveyron
Publié le

En automne 2021, 240 arbres étaient plantés sur la Colline de Saint-Mayme par la Muni­cipalité, en collaboration avec l’Office National des Forêts (ONF). Un an plus tard, la 2e phase de plantation voit le jour et s’étendra sur un mois environ.

Comme chacun le sait, à la Sainte-Catherine tout arbre prend racine, mais si la saison automnale est idéale pour permettre aux arbres de développer leur système racinaire pendant le repos végétatif et pour garantir une meilleure reprise au printemps, cela aurait pu être compromis par une arrière-saison chaude et sèche…

Mais ces derniers jours ont donné raison au dicton et c’est presque un an jour pour jour après la 1re plantation, que la 2e phase de plantation de 240 chênes a débuté, sur la colline de Saint-Mayme et formera un quercetum (c’est-à-dire un bois constitué de chênes), en présence du maire Jean-Philippe Keroslian, la première adjointe en charge des affaires générales, Marie-Noëlle Tauzin, François Artel pour l’ONF et l’Esat SEVE.

Celui-ci regroupera 24 espèces différentes et abritera notamment 10 sujets d’une espèce rare, des quercus ithaburensis et 10 sujets d’une espèce en voie de disparition, des quercus miquihuanensis. Une diversité qui constitue un atout important pour la sauvegarde de ces espèces. Ce projet sylvestre d’envergure recensera in fine, près de 500 arbres.

L’ensemble des sujets a été étudié pour s’adapter aux propriétés topographiques du site mais également aux changements climatiques futurs. La densité des arbres au mètre carré a été étudiée et fixée par l’ONF, pour que chaque baliveau puisse avoir l’espace de croître et de se développer. Âgés de 2 à 4 ans, ils mesurent en moyenne 2 mètres de haut et 0,5 à 0,8 cm de diamètre.

Au fil des années, ils deviendront grands et majestueux et pourront atteindre 15 à 20 mètres à l’âge adulte, pour former un petit bois sur les coteaux castonétois.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?