Scandalisés par une campagne Balenciaga, des internautes se filment en train de jeter leurs vêtements de la marque

  • Des utilisateurs ont brûlé leur paire de basket Balenciaga en vidéo avant de la publier sur TikTok.
    Des utilisateurs ont brûlé leur paire de basket Balenciaga en vidéo avant de la publier sur TikTok. kamilliont / TikTok
Publié le

(ETX Daily Up) - La polémique enfle sur les réseaux sociaux. La marque Balenciaga s'est attiré les foudres des socionautes depuis une campagne publicitaire perturbante. Sur TikTok, les utilisateurs en viennent même à se filmer jetant leurs affaires signées Balenciaga.

Balenciaga n'échappera pas au bad buzz. La campagne publicitaire de la marque, représentant des enfants tenant des peluches habillées avec des tenues inspirées du sadomasochisme, a choqué Internet. La polémique a pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux, à l'aide de vidéos devenues virales attaquant la marque de pédopornographie, et le silence de Kim Kardashian, l'égérie de la marque.

La femme d'affaires et star de la télé-réalité a fini par s'exprimer sur ses réseaux sociaux. Elle y explique les raisons de son silence et condamne la campagne de la marque. Malgré tout, Kim Kardashian n'a pas décidé de rompre sa collaboration avec Balenciaga : "Je suis resté silencieuse ces derniers jours, non pas parce que je n'ai pas été dégoûtée et indignée par les récentes campagnes de Balenciaga, mais parce que je voulais avoir l'occasion de parler à leur équipe pour comprendre par moi-même comment cela a pu se produire. [...] Quant à mon avenir avec Balenciaga, je suis en train de réévaluer ma relation avec la marque, en me basant sur leur volonté d'accepter la responsabilité de quelque chose qui n'aurait jamais dû se produire - et les actions que j'attends d'eux pour protéger les enfants".

Balenciaga s'est publiquement excusé pour sa campagne sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram. "Nous nous excusons d'avoir affiché des documents troublants dans notre campagne. Nos sacs en peluche n'auraient pas dû être présentés avec des enfants dans cette campagne. Nous avons immédiatement retiré la campagne de toutes les plateformes".

Mais ces excuses ont été jugées trop tardives. Les internautes ont lancé un véritable boycott de Balenciaga sur les réseaux sociaux, à l'aide d'une nouvelle trend. Le mot d'ordre ? Se débarrasser de toutes ses affaires, soit en les jetant, soit en les détruisant, tout en se filmant.

Sur TikTok, les vidéos se sont multipliées. Le hashtag #CancelBalenciaga a atteint plus de 25,5 millions de vues. Les socionautes sont même allés jusqu'à se filmer en train de brûler leurs chaussures, déchirer leurs vêtements, découper des sacs ou tout simplement jeter leurs affaires à la poubelle.

En plus de ces photographies perturbantes associant des mineurs à la mode BDSM, les utilisateurs ont pointé du doigt une autre campagne de novembre 2022 en collaboration avec Adidas. Sur l'une des photos, un document a été repéré qui pourrait être un avis de la Cour suprême américaine dans une affaire de pédopornographie. Un bad buzz de plus pour lequel Balenciaga a également présenté ses excuses. "Nous nous excusons d'avoir affiché des documents troublants dans notre campagne. Nous prenons cette affaire très au sérieux et engageons une action en justice contre les parties responsables de la création du décor et de l'inclusion d'éléments non approuvés pour notre séance de photos de la campagne Printemps 23. Nous condamnons fermement les abus envers les enfants, sous quelque forme que ce soit. Nous défendons la sécurité et le bien-être des enfants".



ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?