Rodez : le beau défi de Nadège Cayron de marier danse et handicap pour faire danser des résidents en fauteuil

  • Une belle aventure dansée avec Nadège Cayron et son équipe.
    Une belle aventure dansée avec Nadège Cayron et son équipe. Centre Presse Aveyron - Ph. Routhe
Publié le , mis à jour

Ils sont au cœur du spectacle de danse programmé ce vendredi 2 décembre à Marcillac dans le cadre du Téléthon. 

Au foyer d'accueil médicalisé APF Marie-Gouyen de Rignac, on commence à bien connaître la danseuse Nadège Cayron. Depuis quelques années, elle réalise de belles prouesses artistiques avec ceux qui pratiquent le handidanse. Et ce vendredi, à partir de 20 h, à la salle des fêtes de Marcillac, quatre d'entre eux seront à la fête pour un beau moment de danse en perspective. 

"Une autre approche"

Nadège Cayron et ses danseurs vont proposer ce soir-là un spectacle d'une heure, dans le cadre du Téléthon. Au milieu du programme, les résidents Jérémy, Rémy, Michèle et Nathalie, dans leur fauteuil électrique, assureront quatre minutes de chorégraphie, en compagnie de Nadège, Emy, Leila et Lola. Un moment suspendu. Car Nadège Cayron, fidèle à elle-même, a beaucoup travaillé ce moment. "Je sais danser, apprendre à danser, mais avec des gens à mobilité réduite, c'est encore une autre approche", sourit-elle, confessant que la première fois, elle ne savait guère où elle allait. 

"Un réel échange"

Mais plus les années passent, cela fait quatre ou cinq ans qu'elle offre ce temps-là à ces résidents, elle développe son approche. "Ce qui nous guide, c'est danser ensemble, en osmose. Nous sommes dans un réel échange" explique-t-elle. "Mais je ne vais pas chercher la même chose avec eux qu'avec les autres danseurs. C'est quelque chose qui est à la fois plus simple, mais dégageant beaucoup d'humanité. Cela m'apprend beaucoup, sur le plan de l'émotion et de l'énergie. Et cela me guide aussi dans ce que je peux faire avec les autres danseurs", explique celle qui a sa salle de danse depuis seize ans à Rodez et accueille près de 300 danseurs. "En tout cas, je ressors de ces séances avec une énergie folle", sourit-elle.  

Les handidanseurs

Les handidanseurs repartent eux aussi avec un large sourire. "Ce que l'on fait aujourd'hui avec Nadège m'a réconcilié avec la danse", raconte Jérémy. Tous les quatre ont du mal à cacher leur plaisir à participer à ce spectacle. "Nadège a beaucoup de mérite. Cela lui demande beaucoup d'énergie et de patience. Elle est super !" lance pour sa part Michèle. Tous les autres acquiescent dans un grand rire. "Mais il faut se rendre compte de l'effort que cela représente pour eux. Ne serait-ce que pour se souvenir de ce qu'ils doivent faire. Ils ressortent de là bien fatigués" souligne Karine, qui les accompagne. D'autant que Nadège, fidèle à son habitude, ne fait pas les choses à moitié. 

D'ailleurs, le résultat de tout ce travail, qui sera dévoilé vendredi soir à Marcillac sur le tube "What about us" de Pink, promet une nouvelle fois d'être bluffant.  

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?