Basket-ball : après l'accident d'une de ses joueuses, pour l’Elan Aveyron, le match de dimanche sera empreint d'émotion

  • « C’est le genre de choses qui nous fait relativiser. Il y a bien plus important que le basket », relève le coach Nicolas Flottes après l’accident dont a été victime sa joueuse emblématique, Clémence Cabrit.
    « C’est le genre de choses qui nous fait relativiser. Il y a bien plus important que le basket », relève le coach Nicolas Flottes après l’accident dont a été victime sa joueuse emblématique, Clémence Cabrit. Archives CPA - Jean-Louis Bories
Publié le

Le match de Nationale 3 féminine ce dimanche après-midi (16 heures) à La Primaube sera empreint d‘émotion pour les Aveyronnaises dont une des leurs, Clémence Cabrit, a été victime récemment d’un grave accident de la circulation. De quoi mettre le basket au second plan.

Depuis une dizaine de jours, l’Elan Aveyron basket a la tête ailleurs. Les gens sont là, ils entraînent, ils s’entraînent, mais les esprits sont ailleurs. Ils sont au chevet de Clémence Cabrit, joueuse emblématique et rayonnante de l’équipe première, victime d’un grave accident de la route le mercredi 23 novembre alors qu’elle se rendait sur son lieu de travail.

Des signes encourageants, mais un long chemin

Hospitalisée en urgence à Rodez puis transférée à Toulouse Purpan, elle avait été plongée dans un coma artificiel pour pallier un état inquiétant. Depuis mercredi, les nouvelles sont meilleures, Clémence s’est réveillée, a montré des signes encourageants, mais le chemin est encore long. Alors dans ce contexte, les filles de l’équipe fanion de l’EAB n’ont pas vraiment pensé au basket ces derniers jours, ce que relate leur entraîneur Nicolas Flottes.

Nicolas Flottes : "Pas facile d’évoquer le sportif"

"C’est le genre de choses qui nous fait relativiser. Il y a bien plus important que le basket. Les entraînements nous permettent d’être ensemble, d’extérioriser. Pas facile d’évoquer le sportif, cela n’est devenu que secondaire, mais le groupe va tout de même avancer ensemble. "

Dimanche, les joueuses seront présentes pour recevoir Tournefeuille, la troisième force de la poule selon le coach. "C’est une équipe qui joue bien au basket, c’est jeune, ça court. Certainement l’équipe qui terminera sur le podium derrière Chalosse et Cugnaux ", avance-t-il. Avant d’ajouter : "Depuis le début de la saison, elles n’ont laissé que très peu de place au doute, et ne se sont pas planté face auxdites petites équipes. "

Concernant l’EAB, l’entraîneur rouergat évoque clairement une envie pressante d’arriver à la trêve. "Nous étions déjà dans une période difficile, accusant deux défaites sur les trois derniers matches, sans compter la rechute de Mathilde Mouysset qui s’est à nouveau rompu les croisés avant même de pouvoir reprendre officiellement, déplore-t-il. Nous allons avoir besoin de repos et d’une coupure pour y voir plus clair et nous recentrer. Il serait tout de même bien qu’on arrive à accrocher une victoire sur les deux matches restant."

Appel aux jeunes

Côté effectif, Abla Sossa sera toujours au repos à cause d’un genou douloureux. Les jeunes Léoni Miravitllas et Marine Routhe seront sollicitées, ainsi que la réserviste Dorine Vigroux. Elles seront accompagnées par les habituées de l’équipe pour un rendez-vous qui ne ressemblera, à coup sûr, à aucun autre.

Le groupe : Sincholle, Laval, Bouissou, Gamba, Hautcolas, Viguié, Goulignac, Miravitllas, Routhe, Vigroux.
Mio Baurdien
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?