Le jaune et le vert reviennent à la mode dans un Brésil fou de foot

  • L'espoir de voir le Brésil remporter au Qatar le tant attendu "hexacampeonato", la sixième étoile sur le maillot, a remis au goût du jour le "Brazilcore".
    L'espoir de voir le Brésil remporter au Qatar le tant attendu "hexacampeonato", la sixième étoile sur le maillot, a remis au goût du jour le "Brazilcore". CARL DE SOUZA / AFP
Publié le

(AFP) - Petit haut jaune à liseré vert, pantalon pattes d'eph, maquillage et vernis à ongles également aux couleurs du Brésil: Julia Barbosa est prête à soutenir la Seleçao en quête d'un sixième titre Mondial.

Cette étudiante en marketing de 24 ans a soigné son look dans les moindres détails pour encourager son équipe nationale dans un bar à Sao Paulo.

"Je vais mettre une tenue différente à chaque match", dit-elle à l'AFP. La prochaine, ce sera un haut de bikini et un short, vert et jaune, bien entendu.

La fièvre de la Coupe du Monde s'est emparée sur le tard d'un Brésil qui sort tout juste d'une campagne électorale ultra-polarisée.

Les couleurs du drapeau ont longtemps été récupérées par les partisans du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui arboraient des maillots de l'équipe nationale lors de meetings et manifestations.

Bolsonaro battu au second tour par Luiz Inacio Lula da Silva il y a un mois, la page politique commence à se tourner.

L'espoir de voir le Brésil remporter au Qatar le tant attendu "hexacampeonato", la sixième étoile sur le maillot qui mettrait fin à 20 ans de disette, a remis au goût du jour le "Brazilcore", un mouvement de mise en valeur de l'"essence brésilienne" dans la mode.

- "Fierté" -

Des stars comme les chanteuses pop Anitta ou Ludmilla, ouvertement pro-Lula, avaient déjà commencé ces derniers mois à utiliser des tenues aux couleurs du drapeau lors de leurs concerts.

Ce mouvement "a pour but de redonner aux gens la fierté de porter les couleurs nationales (le jaune, le vert et le bleu), qui appartiennent à tous les Brésiliens, au-delà des préférences politiques", explique Katia Lamarca, coordinatrice d'un cursus de mode à l'Institut européen de Design (IED) de Sao Paulo.

Lucas Belami, influenceur de 20 ans, met en valeur ses abdos saillants avec un débardeur jaune flashy orné d'un drapeau brésilien.

"Je pensais venir habillé en bleu, mais j'ai choisi le jaune parce que je me suis dit que les membres de la communauté LGBT+ méritent d'arborer ces couleurs avec fierté", confie-t-il en souriant.

Vivianny Sales, ingénieure de 31 ans, ne passe pas non plus inaperçue avec son t-shirt brodé de strass bleu : "Je veux que la Seleçao brille, comme moi!".

"Le Brésil est le pays du football, c'est important que la mode soit en phase avec les désirs des consommateurs. Pendant la Coupe du Monde, tout le monde est supporter", estime l'analyste de mode Paula Acioli.

C'est pourquoi les marques doivent avoir "le sens du timing et viser juste pour être attrayante", insiste-t-elle.

- Tongs et sex appeal -

La célèbre marque de tongs Havaianas n'a pas laissé le train passer, lançant des modèles jaune et vert avec le numéro 10 de Pelé et Neymar.

"Les marques ont conscience de l'émotion que suscite une Coupe du Monde, un sentiment qui peut se traduire en profits juteux", dit Katia Lamarca.

La griffe de prêt-à-porter Farm vend pour sa part des débardeurs avec un message à double sens sur le dos: "Pra jogo", ce qui peut vouloir dire "prêt pour le match" ou "disponible" pour la drague.

Les jours de match du Brésil, il n'est pas rare de voir des employés laisser les chemises blanches au placard pour venir au bureau en maillot jaune de la Seleçao.

Les joueurs de l'équipe nationale sont arrivés sur le sol qatari avec des tenues très fashion, conçues par le styliste brésilien Ricardo Almeida : costume léger gris clair et chemise blanche en lin à col Mao.

De nombreuses marques proposent aussi des modèles élégants pour hommes aux couleurs du Brésil.

Une tendance qui pourrait se prolonger au-delà de la Coupe du Monde, "surtout si le Brésil est champion", prédit Ricardo Almeida.

ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?