Rugby : en Fédérale 2, Decazeville s’est arraché à Riom en décrochant un nul (26-26)

Abonnés
  • Le capitaine Rouquette a conclu un gros travail des avants en toute fin de match. Le capitaine Rouquette a conclu un gros travail des avants en toute fin de match.
    Le capitaine Rouquette a conclu un gros travail des avants en toute fin de match. Archives Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

C’est sur un essai à la dernière seconde que le SCD (5e) a obtenu le nul (26-26) à Riom (9e), dimanche 4 décembre à l'occasion de la 10e journée de Fédérale 2. 

À l’issue d’une partie très serrée, Decazeville s’est battu au-delà du temps réglementaire pour obtenir un match nul en Auvergne qui lui permet de se maintenir à la 5e place de la poule 4. Disputée sur une pelouse humide qui a rendu le ballon très glissant, la rencontre a opposé deux équipes ayant une approche assez différente du rugby.

Alors que Riom, fidèle à ses critères, a attaqué à la main dès que l’opportunité s’est présentée particulièrement en remontant les longs dégagements au pied d’Accorsi, Decazeville a proposé de grosses séances de ballons portés fournis par un alignement performant et sur une mêlée dominatrice. En début de rencontre, deux pénalités de l’arrière Monbroussous et trois de l’ouvreur Hervier ont alimenté le tableau d’affichage (9-6 à la 15e).

À la 28e, sur un temps fort de Decazeville près de l’en-but riomois, l’ouvreur Accorsi a choisi de récompenser ses avants en passant un drop des 15 mètres face aux barres pour revenir à égalité avant que le 3e ligne Rols ne passe en revue la défense riomoise sur 40 mètres pour marquer un essai transformé à la 37e (9-16) ; avantage aussitôt réduit par Néraud sur pénalité à la 40e (12-16). Très à l’aise au pied, Accorsi a passé un nouveau drop cinq minutes après le retour des vestiaires (9-19 à la 45e) donnant ainsi un petit matelas de points d’avance aux siens. Riom a alors pris le match à son compte et a campé dans le camp de Decazeville qui a joué deux fois en infériorité numérique.

Les avants en action jusqu’au dernier moment

Après plusieurs temps de jeu dans les 22 mètres de Decazeville, Hervier a choisi de garder le ballon et est allé marquer au pied des poteaux un essai transformé par Néraud (19-19 à la 60e). Riom allait même prendre l’avantage grâce à Michel qui a aplati à la limite de la ligne de sortie un ballon tapé à suivre justement validé par l’arbitre (26-19 à la 74e).

A alors commencé un bras de fer entre les avants decazevillois et la défense riomoise qui a résisté de longues minutes devant sa ligne mais qui a fini par céder au-delà du temps réglementaire avec un essai du capitaine Rouquette synonyme de match nul arraché (26-26).

Riom : 2 essais Hervier (60e), Michel (74e) ; 4 pénalités (4e, 11e, 15e, 40e) ; 2 transformations Néraud.
Decazeville : 2 essais Rols (37e), Rouquette (80e) ; 2 transformations ; 2 pénalités (2e, 9e) Monbroussous, 2 drops (28e, 48e) Accorsi.
L’équipe de Decazeville : Monbroussous – Verdié, Salles, Sigal, J. Vidal – Accorsi (o), R. Vidal (m) – Rouquette (cap), Lac, Rols – Foulquier, Delclaux – A Falgayrat, Nigou, T. Falgayrat. Puis : Grasset, Guibert, Fiches, Arrazat, Bousquié, Souyri, Thomas.
Fédérale 2B : Riom – Decazeville.....29-6
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
A Riom, Dominique Hogard
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?