Une centaine d’arbres plantés pour améliorer le cadre de vie

Publié le

Une eau de pluie qui ne s’infiltre plus, ce sont des nappes qui se rechargent moins avec des conséquences sur la disponibilité de la ressource en eau et des risques d’inondation.

C’est l’automne, la meilleure saison pour planter des arbres fruitiers, des arbres d’ornements…, saison où la végétation est au repos, période idéale pour planter des "racines nues". Dans le cadre de l’opération "Plante ton arbre" initiée par la municipalité, après la plantation de pommiers et poiriers par les membres de l’association Jardeco aux jardins familiaux, de 27 châtaigniers et noyers et d’une haie paysagère de 60 arbustes (amélanchiers, cornouillers, troènes, érables…) à La Châtaigneraie par les jeunes élus du conseil municipal enfants, une matinée était consacrée samedi dernier à la plantation d’une centaine d’arbres sur des zones identifiées telles que place du Ségala, école Jean-Boudou, place de la mairie, esplanade St-Exupéry, espace animation de Luc, stade de Luc, terrain de pétanque de La Primaube…

Une opération orchestrée par Martine Censi et Alain Bessière, adjoints au maire, en présence du maire Jean-Philippe Sadoul, de Dominique Gombert, 1re adjointe et de nombreux élus.

La végétalisation des espaces publics constitue en effet un des enjeux majeurs de ce mandat dans la lutte contre le changement climatique.

La dés-imperméabilisation a pour objet de concourir à la réduction du ruissellement des eaux et du phénomène d’îlot de chaleur urbain avec la végétalisation. Une eau de pluie qui ne s’infiltre plus, ce sont des nappes qui se rechargent moins avec des conséquences sur la disponibilité de la ressource en eau et des risques d’inondation. Cette action favorise aussi un aménagement urbain plus respectueux de l’environnement et plus adapté aux changements climatiques.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?