Dans les coulisses du bicentenaire de la naissance de l'Aveyronnais Jean-Henri Fabre, l’inimitable observateur

  • Jean-Henri Fabre est né dans le village de Saint-Léons,en 1823, avant de devenirun célèbre scientifique.
    Jean-Henri Fabre est né dans le village de Saint-Léons,en 1823, avant de devenirun célèbre scientifique. Reproduction - Centre Presse Aveyron
Publié le

La biographie de Jean-Henri Fabre, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance, a été écrite par Henri Gourdin. Ce livre revient, bien évidemment, sur le parcours de l’entomologiste mais replace celui-ci dans son contexte, celui des travaux de Louis Pasteur et de Charles Darwin.

Sur la D 911, à 15 kilomètres au nord du viaduc de Millau, et à 40 kilomètres au sud du musée Soulages, à Rodez, un village, Saint-Léons. Dans l’une de ses maisonnettes, le 21 décembre 1823, naquit Jean-Henri Fabre, le célèbre entomologiste, l’instituteur par excellence de la IIIe République, le scientifique préféré des poètes, le poète préféré des scientifiques.

À l’occasion de son bicentenaire, cette nouvelle biographie revient sur son long parcours et le compare aux carrières de Louis Pasteur et de Charles Darwin, deux contemporains capitaux.

Si Jean-Henri Fabre n’a pas été le chercheur irréprochable campé par ses premiers biographes, ses faiblesses, notamment son opposition à l’évolutionnisme, n’enlèvent rien à sa passion communicative de l’insecte, en particulier, de la nature plus généralement. Son énergie, son indépendance de pensée et d’opinion, son mépris des honneurs, sa sobriété, sa simplicité, sa vie frugale au pied du Ventoux, sa générosité, sa tendresse pour les enfants, ses qualités de pédagogue, son opposition farouche au "progrès hostile à la nature, qui en déforme la beauté"…, à toutes ces qualités, Henri Gourdin rend justice. Ressuscitant un Jean-Henri Fabre familier et attachant, il narre avec verve, anecdotes et textes à l’appui, la vie de "l’inimitable observateur" comme l’avait surnommé Charles Darwin.

"Jean-Henri Fabre, l’inimitable observateur", aux éditions Le Pommier (288 pages, 21 €).

"Souvenirs entomologiques"

Jean-Henri Fabre, ce "grand savant qui pense en philosophe, voit en artiste, sent et s’exprime en poète" (Jean Rostand), a consigné la vie rêvée des hyménoptères et des coléoptères dans "Souvenirs entomologiques", somme de plusieurs milliers de pages dont les meilleures sont rassemblées dans la présente édition. Chef-d’œuvre de vulgarisation, ces souvenirs mêlent observation minutieuse, recherche de terrain et expérience scientifique à des réflexions d’ordre plus philosophique et à des souvenirs personnels.D’étranges personnages y sont mis en scène, et l’on s’y attache : cigale victime des préjugés de la fable, sphex languedocien solitaire, scarabée sacré… Rien ne manque : joies de la découverte, drames de la vie.Le choix des textes et la présentation ont été réalisés par Henri Gourdin."Souvenirs entomologiques" aux éditions Le Pommier (336 pages, 14 €).
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?