Rodez : Antiquités Joao, une histoire familiale aux Moutiers, un quartier qui retrouve du lien social

Publié le

Installé depuis 2003 aux Moutiers comme brocanteur-antiquaire, Manuel Joao a été rejoint par son fils, Fabien, en 2012.

C’est une boutique installée dans une grange centenaire dans le quartier des Moutiers. La boutique "Antiquités Joao" existe depuis 2003, année où Manuel Joao rachète la brocante à un antiquaire. Sculpteur sur bois et ébéniste de métier durant une vingtaine d’années, il décide d’évoluer pour ne plus uniquement rester dans son atelier mais pour "tout faire de A à Z en achetant les meubles tout en continuant à les restaurer mais aussi voir les clients, échanger avec eux et revendre les meubles". Un nouveau métier d’antiquaire "prenant, diversifié. Il n’y a pas de routine. On apprend tous les jours et j’aime ça", confie le sexagénaire.

Une entreprise familiale

À ses côtés se trouve son fils, Fabien, 38 ans. Le jeune homme qui a "baigné" depuis tout petit en "allant chercher les meubles et en les livrant avec mon père" a d’abord travaillé "dans l’organisation d’événements culturels dans la région et à Toulouse". C’est en 2012, qu’il rejoint son père. Le trentenaire qui aime "toucher à toutes les matières : la pierre, le bois, ou encore les tissus" apprécie aussi "le côté partage de connaissances réciproques avec les clients. On apprend autant des gens qui viennent".

Des clients qui peuvent découvrir des produits allant "du XVIIe siècle jusqu’aux années 80 avec la période art déco, XIXe ou encore des années 50", détaille Fabien. Répartie sur deux étages pour un total de plus de 150 m², la brocante abrite des "bureaux, des bibliothèques, des bibelots, des tables, tapis. On retrouve autant d’objets utilitaires que d’art et décoratifs mais aussi des meubles de métiers, presque des pièces de musées pour lesquelles les gens se déplacent", explique le jeune homme. "On transmet le goût de l’histoire et du patrimoine" tout en agissant pour la "réutilisation et le réemploi en restaurant les meubles".

Un quartier transformé

Depuis juin 2022, après des travaux d’un an, la boutique "qui a gagné en surface, visibilité et confort" loue le rez-de-chaussée à un magasin de producteurs de Rodez avec lesquels les Joao partagent des valeurs communes : "le côté local, authentique, écolo et qualité", explique Fabien. Cette cohabitation inaugurée le 22 octobre dernier a "changé la physionomie du quartier" en créant des événements organisés avec les producteurs qui permettent "de créer du lien social" dans le quartier. Un lieu qui pourrait s’appeler à terme "La grange des Moutiers".

À l’avenir, Fabien réfléchit à "développer l’aspect communicationnel" de l’entreprise pour "développer l’accessibilité à tous. On veut aussi plus de meubles finis, prêts à l’emploi pour que les gens se projettent". Voir son fils reprendre l’entreprise est "gratifiant" pour Manuel. même s’il confie que c’est un métier duquel on ne décroche jamais…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Timothée Croisan-Cécina
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?