Coupe du monde d'escrime : cinq Ruthénois en quête de rachat à Vancouver

Abonnés
  • Troisième en 2018 à Vancouver, Alexandre Bardenet avait obtenu au Canada son premier podium individuel en coupe du monde.
    Troisième en 2018 à Vancouver, Alexandre Bardenet avait obtenu au Canada son premier podium individuel en coupe du monde. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

Les cinq mousquetaires de Rodez sont de retour sur les pistes de coupe du monde au Canada.

Quatre semaines après une entrée en lice dans l’ensemble décevante, à Tallinn pour les filles et à Berne pour les garçons, les représentants de l’Escrime Rodez Aveyron tenteront de signer de meilleurs résultats à Vancouver, où les épreuves individuelles se déroulent jusqu’à samedi.

Alexandre Bardenet et Aymerick Gally, les deux représentants français, "visent a minima une place parmi les huit meilleurs", indique le maître d’armes de l’Era. En Suisse, ils avaient échoué en 16e de finale. La donne est un peu différente pour le Vénézuélien Ruben Limardo, troisième lors de la précédente édition de l’épreuve canadienne, il y a deux ans. "Il est encore en phase de reprise après avoir été longtemps blessé, précise Rieu. Son objectif sera de passer des tours pour retrouver des sensations."

Côté féminin, "l’objectif est d’atteindre au moins les 32es de finale". Leonora Mackinnon, qui évoluera à domicile ce week-end, avait atteint ce stade lors de la première manche de la saison, au contraire de l’américaine Isis Washington, éliminée en poules.

Les trois étrangers de l’Era participeront par ailleurs à l’épreuve par équipe, dimanche. Ce ne sera pas le cas d’Alexandre Bardenet et d’Aymerick Gally, qui prendront la direction de Los Angeles pour participer à un stage commun de l’équipe de France et celle de Corée du Sud, durant une dizaine de jours.

Première pour Louis Vernhes

Le Ruthénois Louis Vernhes va connaître, ce week-end, sa première sélection en équipe de France. L’épéiste de l’Era a été retenu pour disputer la manche de coupe d’Europe M17 de Leipzig, aujourd’hui et demain. Il retrouvera en Allemagne Robin Rieu, maître d’armes du club ruthénois et sélectionneur national de cette catégorie.
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?