Dakar 2023 : sept Aveyronnais prendront le départ de la prochaine édition

Abonnés
  • Le copilote saint-affricain  Loïc Minaudier avait fini 7e  du général l’an passé.
    Le copilote saint-affricain Loïc Minaudier avait fini 7e du général l’an passé. DR
Publié le

En catégories moto ou auto, l’Aveyron sera encore bien représenté cette année au Dakar, dont le départ est prévu le 31 décembre.

Du côté des autos, on retrouvera bien sûr l’équipage 100 % aveyronnais des Espalionnais Florent Vayssade, Nicolas Rey sous les couleurs du Sébastien Loeb Racing (voir nos précédentes éditions) ; mais également un autre équipage du département composé de deux habitués des pistes saoudiennes, le Castonétois Jean-Rémy Bergounhe et de l’Agentol Lionel Costes. Autre Aveyronnais au départ, le Saint-Affricain Loïc Minaudier qui sera aux côtés du Varois Mathieu Serradori comme l’an passé.

"Ce sera ma 5e participation, détaille Jean-Rémy Bergounhe. Après échange et discussion avec Lionel que je connais bien je l’ai pris comme copilote. Et puis c’était aussi l’occasion de constituer un équipage 100 % aveyronnais et d’associer nos motivations. "

Minaudier pour faire parler de Century

Si Lionel Costes avait participé à la dernière édition en tant que pilote, la navigation n’est pas une nouveauté pour lui puisqu’il a participé à moto lors de l’édition 2020. "C’est un véritable challenge qu’il prend à cœur, relève son pilote. La navigation sur une épreuve comme le Dakar c’est très important. " Les deux banlieusards du piton prendront le départ sur un T1 Optimus du team MD Sport. "Le véhicule a été amélioré en particulier au niveau du train avant et le règlement a également évolué au niveau de la bride moteur qui nous était imposé et où on perdait environ 70 cv. Là, on devrait en récupérer une quarantaine. " L’équipage se donne deux ou trois étapes pour s’évaluer par rapport à la concurrence. Néanmoins, "l’objectif serait de finir dans les 20 au général ".

Quant à Loïc Minaudier, il sera à nouveau le copilote de Mathieu Serradori avec un nouveau projet ; puisque le SRT (Serradori Racing Team NDLR) devient la structure officielle de l’usine Century qui est basée à Johannesburg. " Pour nous, c’est un nouveau challenge, dit-il. Notre buggy deux roues motrices est doté d’un nouveau moteur plus performant et plus pointu. L’objectif de Century étant de passer un cap supplémentaire pour jouer les premiers rôles." Et pour être pleinement opérationnel, le duo est parti effectuer des essais en Namibie et en Afrique du Sud. "Ça s’est super bien passé et nous sommes satisfaits du potentiel de la voiture qui se révèle plus performante que celle de l’année dernière. " L’objectif pour le SRT sera de se hisser au plus haut dans la hiérarchie. " C’est clair que Loeb, Nasser al-Attiyah et les Audi seront un peu intouchables, mais il reste toujours possible de faire des coups et de faire parler de Century ", envoie l’Aveyronnais. Mais l’objectif sera également de préparer le futur pour le SRT et Century puisque le constructeur sud-africain compte développer un quatre roues motrices.

Durand – Barthélémy : finir enfin ensemble

Chez les motards, ils seront deux, comme la saison passée, à prendre le départ, avec comme objectif de franchir la ligne d’arrivée ensemble ; chose qu’ils n’ont encore pas pu réaliser puisque sur l’édition 2022 le Baraquevillois Kevin Durand avait chuté, alors qu’il y a quelques semaines, c’est l’Olempien Julien Barthélémy qui est tombé au rallye du Maroc, épreuve préparatoire pour le Dakar. "Il y en a marre de franchir la ligne avec le maillot du copain qui a chuté", déclare avec une pointe d’humour Durand. "Cette fois, c’est chacun avec sa moto et son maillot sur les épaules que nous allons le faire." Pour se donner le maximum de chance, les duettistes du guidon repartiront avec les mêmes 450 Honda de la team italienne RS Moto Factory.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
JDM
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 1 mois Le 09/12/2022 à 08:55

Le "Dakar" n'est vraiment plus ce qu'il était, l'aventure humaine a disparu et le pays où il se déroule est infréquentable ; de ces faits il n'intéresse plus grand monde !