Paris : une aide de 500 euros pour convertir votre véhicule au bioéthanol

  • -
Publié le

Face à la hausse des prix des carburants, la Région Île-de-France soutient le pouvoir d'achat des Franciliens qui souhaitent équiper leur véhicule à essence d'un boîtier E85 permettant d'utiliser du bioéthanol. Son aide est valable pour l'achat et l'installation d'un kit, effectués à partir du 1er juillet 2022.

Alors que la crise du Covid-19 a accentué la vulnérabilité de nombreux foyers et que l’inflation est de retour, la Région Île-de-France se mobilise pour le pouvoir d'achat des Franciliens. Afin de diminuer la facture de carburants des automobilistes franciliens, la Région propose une aide de 500 euros pour l'achat et l'installation, par un professionnel agréé, d'un kit homologué permettant aux véhicules à essence de rouler au bioéthanol (E85).  

Cette aide est forfaitaire et valable pour un achat et une installation effectués à partir du 1er juillet 2022 (les factures font foi). Le coût de la modification du véhicule étant de l'ordre de 1.000 euros, l'aide régionale en couvre la moitié en moyenne. Qui peut en bénéficier ? Les propriétaires de véhicules à essence résidant en Île-de-France. Quels sont les véhicules concernés ? Les véhicules à essence dont la puissance est inférieure ou égale à 10 chevaux fiscaux.

50% d’économie à la pompe...

Produit en France et en Europe, le bioéthanol est un agrocarburant conçu à partir d’une base végétale (blé, maïs ou betterave sucrière) à laquelle on adjoint de l’essence à hauteur de 65 à 85%.

Parce qu'il contient mois d’hydrocarbures et qu'il est moins taxé que les carburants classiques, son prix est en moyenne inférieur de 50% à celui de l'essence sans plomb. 

... Et moins d'émissions de gaz à effet de serre

Le bioéthanol est également meilleur pour l'environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre des véhicules.

Il représente en tout cas la seule alternative au sans plomb pour les moteurs à essence.

Remarque importante : l'aide de la Région s'applique pour la conversion des moteurs à essence uniquement, pas pour celle des moteurs diesel.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?