Patrice Guillain, un cinéaste "sur les chemins de la Mémoire"

Abonnés
  • L’occasion pour les collégiens d’échanger sur l’histoire locale.
    L’occasion pour les collégiens d’échanger sur l’histoire locale.
Publié le

Deux classes de 3e du collège Albert-Camus ont récemment accueilli le cinéaste Patrice Guillain. Celui-ci était invité par l’Anacr 12 et la Maison départementale de la Résistance, de la Déportation, de la Citoyenneté d’Aubin pour faire découvrir à ces 51 élèves ses trois courts métrages sur le thème des Chemins de la Mémoire : "La Der des Der" sur la guerre de 14-18, "Les plaques" sur la Libération de Paris et "Le 17 août à 17 h" qui relate le massacre des fusillés de Sainte-Radegonde perpétré le 17 août 1944. Après le visionnage, les élèves ont pu échanger sur l’histoire locale de la résistance aveyronnaise avec Patrice Guillain mais aussi avec Marie-José Augey et Nicole Laromiguière, membres des Amis de la résistance.

L’acteur et réalisateur a également pu discuter avec les élèves de son parcours professionnel hors-norme mais aussi de son travail sur le devoir de mémoire. Patrice Guillain et les Amis de la Résistance ont été remerciés de leur participation à ces échanges.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?