Aveyron : c'est bientôt parti pour le tour du monde en 8 mois de la famille Majourel

Abonnés
  • La famille au complet : Arnaud, Romane, Lison et Margaux. Dans leurs sacs à dos, le strict minimum. À savoir quelques habits, des affaires de toilettes, une trousse à pharmacie, téléphones et ordinateur portables et tous les documents pour voyager  et passer les frontières.
    La famille au complet : Arnaud, Romane, Lison et Margaux. Dans leurs sacs à dos, le strict minimum. À savoir quelques habits, des affaires de toilettes, une trousse à pharmacie, téléphones et ordinateur portables et tous les documents pour voyager et passer les frontières. Centre Presse - Victor Pons
Publié le

Huit mois, 10 pays : la famille Majourel – Romane, Arnaud et leurs filles Lison et Margaux – embarque le 28 décembre, depuis Rodez,  pour un tour du monde en famille. Retour prévu en août 2023.

Ils n’en sont pas à leur coup d’essai : Lettonie, Russie, Hong Kong, Singapour, Vietnam, Philippines, Thaïlande, Malaisie, Australie, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Fidji, États-Unis, République dominicaine. Romane (36 ans) et Arnaud Majourel (37 ans), mariés en juillet 2011, décident de faire un (très) long voyage de noces. Un tour du monde de huit mois. Il faut dire que cette même année a été marquée par un accident qui aurait pu coûter la vie à Arnaud. En visite, au mois de février, chez son frère Adrien qui vivait alors en Colombie, il manque de se noyer en mer. "C’est grâce à mon frère si je suis vivant", explique-t-il en se rappelant cet épisode dramatique.

"La vie est trop courte"

"J’ai été sous le choc pendant plusieurs jours. Puis je me suis dit que la vie est trop courte, qu’il y a tellement de choses que je n’ai pas encore faites", raconte-t-il. Il ne dit alors rien à sa compagne, restée en France. Et c’est seulement à son retour qu’il dévoile toute l’histoire et lui fait part de sa réflexion.

Prêts pour un long et très beau voyage.
Prêts pour un long et très beau voyage. Centre Presse - Victor Pons

Le couple s’attelle à la préparation de son premier tour du monde et s’envole l’année suivante. Pour rentrer huit mois plus tard, des souvenirs plein la tête. C'était il y a 10 ans.

"On avait tous les deux dans la tête de repartir", dit Romane aujourd’hui. Mais cette fois-ci, ils ne seront pas deux mais quatre ! En effet, deux filles sont nées de leur union : Lison, 9 ans et demi et Margaux, six ans et demi. Toutes deux scolarisées à l’école Foch-Paraire de Rodez, la première en CM1 et la seconde en CP.

 

Organisation optimale

À trois jours du départ – prévu le 28 décembre – la petite famille est dans les starting-blocks. Et si les Majourel se préparent à vivre une très belle aventure, ils ne partent pas pour autant à l’aventure. Tout est réglé, organisé. "Je suis hyper carré", avoue Arnaud, commercial de formation, intervenant au Greta et à la CCI de Rodez, notamment auprès des élèves de l’EGC, et consultant auprès des entreprises. "Tous les billets sont pris – 12 vols –, tous les visas validés, toutes les réservations pour les logements, tous les déplacements en trains, bus, vans…", assure le papa qui précise que "tout a été numérisé et envoyé par mail pour être accessible depuis n’importe quel endroit, y compris les pièces d’identité, les cartes vitales, le livret de famille et les carnets de santé…".

Pour bien préparer le voyage, "la partie administrative est une lourde charge", s'accordent à dire Arnaud et Romane Majourel.
Pour bien préparer le voyage, "la partie administrative est une lourde charge", s'accordent à dire Arnaud et Romane Majourel. Centre Presse - Victor Pons

 

Côté santé, justement, c’est Romane qui gère. Infirmière de formation – coordinatrice à l’Ehpad Saint-Amans à Rodez – elle s’est occupée des vaccins, différents en Afrique et en Asie, et a préparé une trousse à pharmacie adaptée à chacun pour soigner les petits ou gros bobos et pour prévenir les risques liés aux déplacements et aux séjours à l’étranger, tout au long de ce long périple durant lequel elle a choisi de prendre un congé sans solde. Son mari, lui, a cumulé beaucoup d’heures de formation et s’est appuyé sur ses confrères pour le remplacer.

L’école en voyage

Outre l’imposante trousse à pharmacie, chaque membre de la famille devra voyager "léger". "Une veste trois-en-un, deux pantalons, trois T-shirt, des sous-vêtements et une paire de bonnes chaussures", résume Romane. Mais aussi un ordinateur portable, une tablette et les cahiers de vacances pour Lison et Margaux.

Car pour cette année scolaire atypique, le couple se chargera de l’enseignement des "notions essentielles", à savoir les maths et le français. "Les maîtresses nous soutiennent à fond. Elles vont nous suivre pendant notre voyage et les filles resteront en contact avec leurs camarades via des petites vidéos qu’elles enverront. Le directeur de Foch, Jérôme Lacombe, s’est montré très enthousiaste", se réjouissent Romane et Arnaud. Et pour ce qui est des langues et de la géographie, quelle meilleure école que de voyager à travers le monde !

Première étape au Portugal, dernière en Islande avant le retour en France en août 2023.
Première étape au Portugal, dernière en Islande avant le retour en France en août 2023.

"J’ai envie de prendre des cours de cuisine en Thaïlande", dit Lison qui, du haut de ses 9 ans et demi, aime déjà préparer de bons petits plats pour sa famille. "Et je veux aussi découvrir les États-Unis et le Japon", précise-t-elle.

"Moi, je veux voir le sanctuaire des éléphants en Thaïlande et les girafes en Namibie !", insiste sa petite sœur Margaux.

"Des rencontres très fortes"

À l’instar de leurs filles, impatientes de découvrir le monde, leurs parents soulignent leur souhait de "(s’)enrichir des rencontres avec les populations locales et (leur) permettre de découvrir le mode de vie des enfants dans d’autres pays". Comme aux Philippines, lors du premier tour du monde, en 2012, où Romane se souvient de la "gentillesse et de la générosité des gens qui n’ont rien et qui donnent tout". "Des rencontres très fortes !", insiste-t-elle.

Des rencontres, à coup sûr, Romane, Arnaud, Lison et Margaux en feront de très belles lors leur tour du monde. Et ils reviendront, en août prochain, plus riches qu’à leur départ, des souvenirs plein les yeux et plein le cœur.

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Emmanuel Pons
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
30duGard Il y a 1 mois Le 25/12/2022 à 13:28

Et le boulot ? L ecole des gamine ? Et le coût ? Et les risques encourus d aller dsns des pays dangereux pour les occidentaux ? Les gens me surprendront toujours.