Aveyron : le rugbyman toulousain Dimitri Delibes, un parrain pour le Huit de Bouillac

  • Le trois-quart toulousain Dimitri Delibes avec Suzette Joanny. Le trois-quart toulousain Dimitri Delibes avec Suzette Joanny.
    Le trois-quart toulousain Dimitri Delibes avec Suzette Joanny.
Publié le

Nous avons rencontré Suzette Joanny, présidente du club le Huit de Bouillac-Aveyron, supportant le Stade Toulousain. Des fans qui vivent actuellement une saison de rêve.

Suzette Joanny est présidente du Huit de Bouillac-Aveyron, qui fédère autour des "rouges et noirs" tous les amoureux du ballon ovale, non seulement du Bassin mais de tout le département. Une vraie passionnée, qui n’a pas vraiment sa langue à la poche.

Vous arrivez avec une bonne nouvelle ?

Oui, notre club de supporters compte désormais un parrain avec Dimitri Delibes, qui évolue au poste de trois quart centre ou allier. C’est un jeune en devenir, une véritable pépite qui a été appelé récemment en équipe de France ; plusieurs clubs du Top 14 lui font d’ailleurs les yeux doux. Dès que nous lui avons proposé d’être notre parrain, il a accepté aussi tôt et il est très gentil et disponible avec nous.

Un vrai bonheur et nous sommes très fiers.

Où en êtes-vous au niveau des déplacements ?

Nous nous sommes déplacés en bus à Toulouse, au stade Ernest-Vallon, face au Stade Français. Un autre déplacement en bus est prévu courant janvier pour assister à un match de coupe d’Europe. Nous avons aussi effectué plusieurs déplacements en voitures particulières, à Toulouse mais également dans d’autres villes du Grand sud quand le Stade joue à l’extérieur si ne n’est pas trop loin. Avec toujours cette passion autour des "rouges et noirs" qui nous anime.

Comment se déroule cette saison ?

C’est magnifique, avec beaucoup d’engouements car le Stade Toulousain carbure très bien cette saison, premier en championnat, de bons résultats en coupe d’Europe. Un certain nombre de nos abonnés, du Bassin mais aussi de tout l’Aveyron, sont de plus en plus fidèles, nous vivons une véritable folie avec tous les matchs à Toulouse qui se jouent à guichets fermés. Le fait d’être abonnés nous permet d’avoir des places réservées.

Vous souhaitez pousser un "coup de gueule" ?

Oui. Bien qu’il accepte de se retirer de ses fonctions, du moins provisoirement, Bernard Laporte doit démissionner sur le champ de son poste de président de la Fédération Française de Rugby. Quelle image donne-t-il du rugby français à quelques mois de la coupe du Monde ? Il salit notre sport qui jusqu’à présent échappait à peu près aux magouilles que l’on peut voir ici et là. Ce n’est pas normal de s’entêter ainsi.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?