Covid-19 : ce que l'on sait du variant BF.7 qui fait des ravages en Chine avec des millions de contaminés

  • Le variant BF.7 pourrait avoir contaminé des millions de personnes en Chine en l'espace de quelques semaines.
    Le variant BF.7 pourrait avoir contaminé des millions de personnes en Chine en l'espace de quelques semaines. Illustration - Pixabay
Publié le , mis à jour

Le variant BF.7 est à l'origine d'une vague de contaminations qui est pour l'heure hors de contrôle en Chine.

Alors que le gouvernement chinois a décidé de mettre fin à sa politique de "zéro Covid", notamment après des vagues de contestations inédites dans le pays, le nombre de contaminations est devenu hors de contrôle. Un nouveau sous-variant d'Omicron, nommé BF.7, serait à l'origine de la contamination d'au moins 250 millions de Chinois au moins de décembre selon des chiffres avancés par The Financial Times et Bloomberg. Le gouvernement chinois ne s'est, quant à lui, prononcé sur aucun chiffre.

L'épidémiologiste Antoine Flahault détaillait déjà, à la mi-décembre, les facultés de transmission de BF.7 bien supérieures à Omicron. Le taux de reproduction du virus serait de 10 à 18,6 (contre 5,08 pour Omicron), ce qui implique qu'une personne contaminée transmettra le virus, en moyenne, à entre 10 et 18,6 personnes.

Les symptômes seraient les mêmes que ceux d'Omicron et de ses autres sous-variants. Fièvre, toux, mal de gorge, nez qui coule et fatigue, problèmes respiratoires... Rien n'indique encore que BF.7 serait plus dangereux que ses cousins, mais comme eux pourrait causer "de sérieux problèmes aux personnes qui un faible système immunitaire", précise Antoine Flahault.

2/9 - “But what is this new variant, and should we be worried? Although reports from China about this variant's characteristics are concerning, it doesn't appear to be growing too much elsewhere in the world.”

— Antoine FLAHAULT (@FLAHAULT) December 16, 2022

A lire aussi : Chine : une vague de désobéissance sans précédent contre la politique "zéro Covid" vire en affrontements

BF.7 : une menace en France ?

En France, le sous-variant BQ.1.1, ou "Centaure", est majoritaire et responsable de la neuvième vague de Covid-19. Une vague dont le pic semble être passé juste avant les fêtes de fin d'année, on comptait 26 081 nouveaux cas quotidiens au mercredi 28 décembre 2022 selon Santé publique France, soit une baisse de 52,2% par rapport aux sept derniers jours. Le taux d'incidence régresse également de 25,4%.

BF.7 fait partie des sous-variants qui peuvent, peut-être, relancer à nouveau l'épidémie. L'épidémiologiste Antoine Flahault s'est confié à Actu.fr et a expliqué que "plusieurs candidats sont en lice. À New York, il semble que le sous-variant XBB prenne l'avantage actuellement. Il avait été identifié à Singapour au début de l'automne pour la première fois. En Europe, ce n'est pas encore très clair et BF.7 pourrait tout aussi bien être le bon candidat, sans d'ailleurs que cela soit plus inquiétant que XBB ou un autre".

BF.7 a déjà été détecté en Europe, notamment en France, en Belgique, en Allemagne, au Royaume-Uni ou au Danemark. Mais aussi ailleurs dans le monde comme en Inde et aux Etats-Unis. "L'émergence de BF.7 et d'autres nouveaux variants est préoccupante. Mais la vaccination reste la meilleure arme dont nous disposons pour lutter contre le Covid-19. Et la récente approbation par le régulateur britannique des médicaments des boosters bivalents(s'ouvre dans un nouvel onglet), qui ciblent Omicron aux côtés de la souche originale de SARS-CoV-2, est très prometteur".

A lire aussi : Covid-19 : qui peut recevoir les nouveaux vaccins bivalents à partir de ce lundi 3 octobre ?

Des contrôles pour les voyageurs venant de Chine ?

Face à la situation hors de contrôle en Chine, plusieurs pays ont décidé de mettre en place des restrictions aux voyageurs arrivant du territoire chinois. C'est le cas des Etats-Unis, de l'Italie ou encore du Japon.

Alors qu'Emmanuel Macron a demandé "des mesures adaptées de protection" au gouvernement d'Elisabeth Borne, le Covars a annoncé ce jeudi 29 décembre que mettre en place des contrôles aux frontières n'était pas nécessaire "pour l'instant". Mais la décision pourrait venir de l'Union européenne et de mesures coordonnées avec tous les pays membres.

A lire aussi : Explosion des contaminations au Covid-19 en Chine : pas de contrôles aux frontières prévus en France

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 1 mois Le 30/12/2022 à 08:40

Et pendant ce temps nos dirigeants nationaux et UE discutent pour savoir s'il faut prendre des mesures ; une fois de plus ils font la preuve de leur incurie, de leur incompétence alors que chaque jour débarquent dans les aéroports des milliers de voyageurs en provenance de Chine dont un sur deux est contaminé par le BF7 !