Pouvoir d'achat, emploi, logement, consommation, impôts : voici tout ce qui va changer en 2023

  • De nombreux changements sont prévus tout au long de l'année 2023.
    De nombreux changements sont prévus tout au long de l'année 2023. Photomontage Centre Presse Aveyron - Illustrations Pixabay
Publié le

Voici tout ce qui va changer durant les douze prochains mois de l'année 2023.

Pouvoir d'achat

1. Allocations CAF et MSA

Une revalorisation des allocations de la Caisses d’allocations familiales (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA) pourrait avoir lieu dès le 1er avril 2023 pour le RSA, les APL, l’AAH et la prime d’activité et l’allocation de rentrée scolaire.

2. Aide au logement

L’allocation de l’aide au logement (APL) sera sûrement augmentée dès le 1er avril 2023.

3. Épargne : livret A, LDDS et LEP

Le taux du Livret A (aujourd’hui à 2 %) pourrait bénéficier d’une une nouvelle hausse dès le 1er février, comme le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Il pourrait s’élever à 3 % dès le 1er février 2023. Quant au Livret d’épargne populaire (LEP) (taux actuel 4,6 %) il pourrait atteindre les 6 % dès le 1er février.

4. Électricité et gaz

Le gouvernement a décidé de nouvelles dispositions du bouclier tarifaire sur les prix de l’énergie.
La hausse des tarifs de gaz et d’électricité effective dès le 1er février sera limitée à 15 %.

5. Tarifs de la SNCF

Pour compenser la hausse des tarifs de l’électricité, la SNCF va augmenter les prix de ses billets, dès le 10 janvier. La hausse pourrait atteindre les 5 % surtout pour les TGV. Comme le prix des TER est fixé par les Régions, cela va dépendre de chaque territoire.

6. Mobilités : entre hausses et aides

Les tarifs d’autoroutes vont augmenter dès le 1er février 2023 avec une hausse de 4,75 % en moyenne. À partir du 1er janvier 2023, les conducteurs qui optent pour le covoiturage courte distance recevront une prime de 100 €, via la plateforme de covoi­turage sur laquelle les trajets ont été réalisés, sous la forme de versements progressifs.

Un prêt à taux zéro sera proposé aux automobilistes qui habitent dans une zone dite à faible émission (ZFE) pour acheter ou louer un véhicule peu polluant. Le montant fixé est de 30 000 € maximum.

Les seuils d’éligibilité seront rehaussés pour accéder à l’aide à l’achat d’un vélo électrique à partir du 1er janvier 2023, pour couvrir 50 % des ménages les plus modestes. Le seuil d’éligibilité pour ce bonus, qui peut atteindre 300 €, va être porté à un "revenu fiscal de référence par part inférieur à 14 089 €, contre 13 489 € actuellement".

Consommation

1. La fin du timbre rouge

Le timbre n’existera plus sous sa forme matérielle. À partir de ce 1er janvier, La Poste lance son courrier par voie dématérialisée. Fini le timbre rouge, le timbre sera numérique. Et il coûtera plus cher : 1,49 € en 2023 contre 1,43 € actuellement.

2. Démarchage téléphonique

Afin de limiter le démarchage téléphonique, dès le 1er mars 2023, les appels commerciaux seront encadrés : interdits le week-end et les jours fériés et en semaine de 10 h à 13 h et de 14 h à 20 h. À partir du 1er janvier 2023, le gouvernement impose aux démarcheurs téléphoniques de nouveaux numéros de téléphone pour mieux pouvoir les détecter. Il en est fini des 06 ou 07.

3. Suppression du ticket de caisse

Le décret d’application de la loi anti-gaspillage va interdire l’impression systématique du ticket de caisse à compter du 1er avril 2023. Le client devra le demander, avec une possibilité d’un envoi par mail également.

4. Hausse du prix du tabac

Bercy indique que le prix moyen du paquet de cigarettes à 10,15 € va augmenter de « 50 cts en 2023 et de 35 cts en 2024 » pour atteindre 11 €.

5. Changement de patronyme

La publication d’une annonce préalable de changement de nom de famille par décret au Journal officiel (JO) sera gratuite à partir du 1er janvier 2023.

Emploi

1. Assurance-chômage

La durée d’indemnisation de l’assurance-chômage sera réduite dès le 1er février 2023. Dès que le taux de chômage sera sous la barre des 9 %, la durée d’indemnisation sera diminuée de 25 %. Le temps d’indemnisation sera augmenté si le taux de chômage dépasse les 9 %.

2. Aides à l’embauche

Les aides en faveur du recrutement d’apprentis mais aussi de salariés âgés de moins de 30 ans en contrat de professionnalisation seront prolongées en 2023. Les employeurs percevront une aide de 6 000 € pour la première année du contrat d’apprentissage.

Impôts

1. Impôt sur le revenu

Le barème progressif de l’impôt sur le revenu va être revalorisé en 2023 de 5,4 %, ce qui amènera à une diminution du montant de l’impôt.

Le taux d’imposition sera de 0 % pour les revenus n’excédant pas 10 777 €, de 11 % pour ceux entre 10 777 € et 27 478 €, de 30 % pour ceux entre 27 478 € et 78 570 €, de 41 % pour ceux entre 78 570 € et 168 994 € et de 45 % pour ceux supérieurs à 168 994 €.

2. Taxe d’habitation

En 2023, la suppression complète de la taxe d’habitation sera effective pour tous sur la résidence principale. En revanche elle sera toujours en vigueur pour les résidences secondaires et certaines communes pourront même appliquer une surtaxe.

3. Taxe foncière

En revanche, la taxe foncière devrait augmenter fortement, au moins de 7 % en 2023, selon les prévisions. Des exonérations seront possibles en cas de rénovation énergétique dans le logement, pour les bénéficiaires de l’allocation solidarité aux personnes âgées, l’allocation adulte handicapé, l’allocation supplémentaire d’invalidité et pour les propriétaires âgés de plus de 75 ans.

4. Taux de prélèvement à la source

Le seuil pour l’obtention d’une baisse du taux de prélèvement à la source sera réduit de 5 % à 10 %.

Logement

1. Passoires thermiques

À partir du 1er janvier 2023, l’ensemble du parc locatif consommant plus de 450 kWh par m2 et par an sera interdit à la location. Chaque logement devra faire l’objet d’un audit énergétique pour la location comme pour la vente.

2. Hausse de ma PrimeRénov

Le gouvernement va augmenter le budget alloué à Ma PrimeRenov qui va passer de 2 milliards d’euros à 2,5 voire 2,6 milliards d’euros. Le montant de cette aide pour l’éco-rénovation des logements dépend du revenu de chaque foyer.

3. Compteur Linky

Les réfractaires au boîtier jaune vont devoir s’acquitter d’une facture pour la relève des compteurs à partir de janvier 2023, pour un montant annuel de 61 €, soit environ 5 € par mois, sauf pour ceux qui se chargeront eux-mêmes de la transmission de leur relevé.

Laure Ducos
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?