L’aide à la personne en entente désormais avec l’Assad

  • L’Adar lors de sa précédente assemblée générale.
    L’Adar lors de sa précédente assemblée générale.
Publié le

Les deux associations spécialisées dans le service à la personne, l’Adar et l’Assad, viennent de fusionner. Explications.

Lors de son assemblée générale extraordinaire du 29 décembre 2022, le conseil d’administration de l’Adar a définitivement voté la fusion entre l’Adar (aide à la personne) et l’Assad (Services d’aide et d’accompagnement à domicile) depuis le 1er janvier 2023.

Ces deux associations ont été respectivement créées en 1976 pour l’Adar et en 1946 pour l’Assad et œuvrent depuis toujours dans le domaine du service à la personne et partagent les mêmes valeurs. Ces deux associations d’aide à la personne sont donc des satellites des collectivités publiques et territoriales et sont aujourd’hui poussées, dans un souci de cohérence géographique, mais aussi et surtout dans un souci économique à se restructurer en fusionnant.

Ce rapprochement vise à mieux anticiper les évolutions à venir, à favoriser la réalisation de nouveaux projets de nature à développer l’activité, dans la perspective de parvenir à un meilleur service pour la population, de mutualiser leur gestion et de sauvegarder les emplois.

Un réseau pour résister à la crise

Cette fusion ne se fait pas en niant l’identité de l’Adar mais en construisant un réseau capable de résister à la crise que connaît aujourd’hui tout le secteur du sanitaire et social. Sur le territoire de Decazeville et les communes limitrophes, l’Adar restera toujours au service de la population, à la même adresse (2 rue Emma Calvé, à Decazeville), avec les mêmes salariés et services.

"Il faut que nos aînés, que les personnes en situation de handicap et que les familles en difficulté, ne soient plus les victimes d’une situation qui se dégrade terriblement au cours de ces dernières années et avec beaucoup d’accélérations ces derniers mois", insistent les responsables.

GDM
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?