Aveyron : pour Laurent Saint-Affre, patron de la FDSEA, les agriculteurs doivent retrouver "de la visibilité"

Abonnés
  • Laurent Saint-Affre, président de la FDSEA.
    Laurent Saint-Affre, président de la FDSEA. Archives Centre Presse Aveyron
Publié le

L'assemblée générale de la FDSEA se tient ce vendredi 13 janvier. L'occasion d'évoquer les dossiers de l'année 2022 mais également les combats à venir qui se feront autour de la prochaine PAC, des assurances en cas de calamités ou encore du renouvellement des générations.

À l'avant-veille de l'assemblée générale de la FDSEA, qui se tient vendredi 13 janvier, son président Laurent Saint-Affre revient sur les dossiers qui ont occupé l'action syndicale durant l'année 2022 mais également ceux qui se présentent pour cette nouvelle année.

Quels seront les principaux dossiers qui vous occuperont pour cette année 2023 ?

Ce qui sera peut-être le plus difficile à anticiper pour les agriculteurs, ce sera l'évolution de la conjoncture qui aujourd'hui rend difficile l'exercice de notre métier. Nous faisons partie des professions qui ont peut-être le mieux traverser la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19. Mais, désormais, nous sommes fortement touchés par la hausse du coût des matières premières et celle de l'énergie plus généralement. La hausse des charges devient difficile à supporter pour un certain nombre d’entre nous. 

Pourtant, certains de vos combats ont porté leurs fruits, comme celui pour une revalorisation du prix payé aux producteurs laitiers, la pression mise pour mieux faire appliquer la loi Egalim 2, etc. 

La mise en application de la loi Egalim2 est une bonne chose pour notre profession. Elle a permis l'amélioration du revenu d'agriculteurs de certaines filières, laitière en particulier et dans moindre mesure celle de la viande. Mais cette dernière souffre en ce moment de la décapitalisation des cheptels en partie à cause de la sécheresse de l'été dernier. Les dossiers pour lesquels nous nous sommes battus en 2022 seront toujours d'actualité en 2023. Il y aura également celui de la nouvelle PAC où nous serons très vigilants ou encore celui des assurances qui doivent permettre de faire face à des calamités comme nous avons pu les vivre. 

La question de la prédation sera-t-elle aussi au cœur de vos prochains engagements ? 

Elle est toujours sur la table car on s'aperçoit que le dossier du vautour n'avance pas beaucoup. L'an dernier, nous n'avons pas trop été embêtés par rapport au loup. Mais quand je vois tous ces millions qui sont consacrés à leur protection, cela me désespère un peu.

Lors de cette assemblée générale, les représentants des Jeunes agriculteurs auront également droit à la parole. Le renouvellement des générations revêt un enjeu crucial alors que près de la moitié des agriculteurs aveyronnais seront en âge de partir à la retraite en 2027.

Durant l'assemblée générale, l'après-midi, nous tenterons de définir ce que sera l'agriculture dans 10 ans. Mais pour pouvoir se projeter, faut-il encore pouvoir compter sur les agriculteurs et qu'ils soient suffisamment nombreux enfin d'assurer le maintien des filières. Aujourd'hui, il n'y a pas une seule filière qui ne soit pas concernée par le renouvellement des générations. Le département de l'Aveyron peut se féliciter d'avoir compté 157 installations aidées en 2022. Même si pour l'année 2021, le ratio était d'une installation pour huit départs. Ce qui nous place en bonne place parmi les autres départements. 

Des élections au niveau régional et national pour la FNSEA

Cette année, il n’y aura pas d’élections pour désigner les nouveaux responsables départementaux de la FDSEA. En revanche, la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert a annoncé sa décision de quitter ses fonctions au printemps. Des élections auront également lieu au nouveau régional.

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?