Grève du 19 janvier : transports, police, énergie... Ces secteurs qui appellent à manifester jeudi

  • De nombreux secteurs appellent à protester contre le projet de réforme des retraites ce jeudi.
    De nombreux secteurs appellent à protester contre le projet de réforme des retraites ce jeudi. Illustration Centre Presse Aveyron - José A. Torres
Publié le

On fait le point sur les secteurs qui prévoient de faire grève contre le projet de réforme des retraites ce jeudi 19 janvier 2023.

Les syndicats se sont unis pour appeler à la grève ce jeudi 19 janvier 2023 pour protester contre le projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement, qui prévoit notamment un décalage de l'âge de départ de 62 à 64 ans. Les huit principales organisations syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires, FSU) s'attendent à une forte mobilisation.

A lire aussi : Grève du 19 janvier : où sont prévues les manifestations en Occitanie contre la réforme des retraites

Un jeudi noir dans les transports

Les quatre organisations syndicales de la SNCF (CGT Cheminots, CFDT Cheminots, UNSA Ferroviaire et Sud Rail) sont vent debout contre le projet de réforme des retraites, laissant prévoir de lourdes perturbations sur le trafic ferroviaire pour la journée de jeudi. Les transports parisiens devraient également tourner au ralenti, à l'appel de la grève de la RATP. 

Une mobilisation est attendue chez les hôtesses et les stewards, le Syndicat national du personnel naviguant commercial (SNPNC-FO) a annoncé s'opposer à la réforme et a appelé à la grève.

GRÈVE DES HÔTESSES ET STEWARDS contre la réforme des retraites le 19 janvier 2023 #GreveGenerale19Janvier #Retraite pic.twitter.com/E6aI5tyIdo

— SNPNC-FO (@Snpnc_Fo) January 15, 2023

Les secteurs de l'énergie à nouveau mobilisés

Trois préavis de grève ont été déposés par les salariés des raffineries. La première rejoindra la grève générale de ce jeudi 19 janvier, la deuxième est prévue pour durer 48 heures le jeudi 26 janvier, et la troisième sera d'au moins 72 heures (et reconductible) à partir de lundi 6 février. Les syndicats ont appelé à mettre les raffineries à l'arrêt "si nécessaire".

Un communiqué de la CGT Mines-Energie parle d'un "plan de bataille offensif" où les syndicats "ne s'interdiront rien dans cette lutte sans doute historique". Il est notamment envisagé des "rétablissements d'électricité et de gaz aux plus précaires" ou encore des "coupures ciblées" contre les personnes qui soutiendraient la réforme des retraites.

A lire aussi : Grève dans les raffineries contre la réforme des retraites : vers une nouvelle pénurie de carburant ?

La Fédération nationale des Mines et Énergie (FNME-CGT) annonce qu'ils « taperont très fort » et « ne s'interdiront rien » avec des coupures ciblées, rétablissements d'électricité/gaz, énergies gratuites... « jusqu'au retrait du projet » #greve19janvier #ReformesDesRetraites pic.twitter.com/kryex92zoS

— Anonyme Citoyen (@AnonymeCitoyen) January 13, 2023

La CGT Energie se dit aussi "en ordre de bataille" et prêt à une grève reconductible pour "taper fort".

?Les électriciens et gaziers mobilisés et en #greve19janvier reconductible contre la #ReformeDesRetraites#CGT #retraite #GreveGenerale #GreveGenerale19Janvier #coupuresdélectricité #Energie pic.twitter.com/fXxk9jQ1YM

— CGT Energie EDF GDF Ouest IDF (@CgtOuest) January 13, 2023

Une mobilisation "sur la durée" des enseignants

Dans l'Education nationale, les syndicats FSU, Unsa, la Fnec FP-FO, Sgen - CFDT, CGT Educ’action et Snalc appellent à une grève ce jeudi. Une manifestation "massive" a annoncé Benoit Teste, secrétaire général de la FSU, au journal télévisé de France 2, qui explique aussi que la mobilisation "s'inscrira sur la durée".

De nombreuses classes devraient être fermées ce jeudi dans les écoles primaires, les collèges et les lycées.

Dix ans après les faits, Yoann G. vient d'être acquitté devant la cour d'appel de Montpellier pour le meurtre de Christian Q. dans un bar de Mur-de-Barrez en 2012.

La jeunesse appelle à bloquer les lycées

La jeunesse a l'intention de se mobiliser à l'appel de la Voix lycéenne (VL), la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) et le Mouvement national lycéen (MNL).

Par communiqué, ils appellent à des blocus des établissements et à manifester avec pour slogan "la jeunesse prend la rue !".

Les hôpitaux aussi en grève

Le syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) "invite toutes les infirmières salariées de tous les secteurs (public, privé lucratif, privé non lucratif, santé au travail, santé scolaire) à faire grève et à manifester" ce jeudi.

Les soignants pourraient également se joindre au mouvement, laissant supposer des difficultés dans les services hospitaliers et aux urgences toute cette journée.

Préavis de grève jusqu'au 31 janvier dans la fonction publique

L'intersyndical appelle les agents de la fonction publique à se mobiliser contre la réforme des retraites. La CGT Fédération des services publics menace également de prolonger le mouvement en déposant un préavis de grève jusqu'au 31 janvier 2023, interpellant "l'ensemble des salariés et agents des Villes, Départements, Régions, établissements publics, métropoles, offices de l'habitat, services et entreprises de l'eau et de la thanologie".

Les policiers appelés à rejoindre le cortège

Des policiers pourraient se retrouver du côté des manifestants ce jeudi, eux dont la retraite à taux plein serait repoussée de 57 à 59 ans avec le projet de réforme. Les syndicats Unsa Police FASMI et Alliance Police Nationale expliquent dans un communiqué vouloir "faire bloc" et appellent à rejoindre le cortège ce jeudi.

#Retraites : Le bloc syndical se joint au mouvement et appelle à rejoindre le cortège sous les bannières UNSA Police FASMI et Alliance Police Nationale CFE-CGC, le 19 janvier à 12h00, place de la République ! #mobilisation pic.twitter.com/K4ZvB5UD2I

— UNSA POLICE (@UNSAPOLICE) January 11, 2023
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Dentalco12 Il y a 9 jours Le 17/01/2023 à 13:43

Une partie de la population a plus de temps libre ( rtt, formation, réunion, grève, manifestation..) mais quand on demande un effort collectif , c'est non. En plus, et par principe je ne peux pas défiler avec des gens qui contestent tout, qui ne sont pas représentatifs, qui sont là depuis trop longtemps, qui conservent les privilèges ( régimes spéciaux..) Ou est la justice ( pourtant les gens en réclament !)