Aveyron : le Printemps de Bourges se prépare aussi au Club de Rodez

Abonnés
  • Deen CK sera sur scène. Deen CK sera sur scène.
    Deen CK sera sur scène.
Publié le

Les "Inouïs" du festival recherche la perle rare lors de soirées comme celle organisée ce vendredi au Club.

Un des quatre groupes présents sur la scène du Club ce vendredi soir sera-t-il à l’affiche du prochain Printemps de Bourges, programmé en avril ? En tout cas, c’est bien avec cette ambition-là qu’ils joueront. Comme une multitude d’autres groupes qui joueront dans l’une des vingt-neuf antennes du territoire sur laquelle s’appuie le festival pour dégoter les futurs grands talents de la scène musicale française.

Des groupes comme Christine and the Queens, Ben Mazué, Eddy de Pretto, Feu Chatterton et bien d’autres ont profité du tremplin offert par les "Inouïs" pour lancer leur carrière. Avec le succès que l’on sait.

Et cette année, le directeur du Club, Fred Joao a été retenu pour faire partie du jury final qui sélectionnera la trentaine de groupes qui sera invité à se produire.

En 2021, le rappeur ruthénois Lombre avait approché la grande scène de près, échouant lors des sélections régionales suivant celles organisées au Club.

Ce vendredi soir, ce sont donc quatre groupes qui auront chacun trente minutes pour convaincre le jury devant un public prêt à s’enthousiasmer.

Phénakis (chanson), Mafalda High (rock), Deen CK (hip-hop) et Madam (rock) sont les quatre groupes qui se produiront vendredi.

Phénakis est un groupe de French Pop formé en octobre 2021 et ayant sorti un premier EP en Septembre 2022 intitulé "les marées" ; Mafalda High, c’est un personnage de jeu vidéo qui n’a peur de rien, mais qui plane complet. Qui joue de la Harpe et bouge comme une rappeuse. Percutée par les basses et la liberté de chanter haut et fort ses différences, Mafalda High cultive tous ces paradoxes dans un magma de pop, de techno et de hip-hop ; Madam, quand il se présente dit ceci : "On aime le fait que les gens viennent voir un groupe dont ils n’ont jamais entendu parler, et repartent en nous disant qu’ils ne s’attendaient pas à se prendre autant d’énergie dans la gueule. On aime ce qu’on fait, et on le fait avec nos putains de tripes. Ce qu’on veut, c’est que les gens sentent ça, et qu’ils voient le plaisir qu’on a à monter sur scène, à ressortir moites de sueur, la bouche pâteuse, avec une seule envie : recommencer…" ; Denn CK, ce sont trois frères, Shamsdeen, Eisdeen et Tajudeen. Complices depuis leur plus jeune âge, ils développent une extravagance qui leur est propre. Leur musique renvoie à une forme de bestialité où chacun incarne une personnalité différente mais complémentaire.

L’entrée est gratuite.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?