Maltraitance animale à Alrance : vers un nouveau dépôt de plainte après la découverte de neuf chiens dans un état déplorable ?

  • Au domicile du couple, neuf chiens avaient été retrouvés en état squelettique, sans nourriture ni eau, enchaînés à l'extérieur.
    Au domicile du couple, neuf chiens avaient été retrouvés en état squelettique, sans nourriture ni eau, enchaînés à l'extérieur. Reproduction - Centre Presse Aveyron
Publié le

Après avoir sauvé neuf chiens d'une mort certaine le week-end dernier à Alrance, la société protectrice des animaux (SPA) de Rodez annonce qu'elle déposera une nouvelle plainte pour injures et menaces de la part des propriétaires.

L'affaire de maltraitance animale sur la petite commune d'Alrance, au cœur du Lévezou, a connu un nouveau rebondissement cette semaine. Le week-end dernier, la société protectrice des animaux (SPA) et la gendarmerie intervenaient dans un domicile en piteux état. À l’extérieur, une chèvre la patte cassée et neuf chiens dans un état déplorable,"cachectique" pour certains, ont été pris en charge par l'association. Celle-ci attendait de pouvoir "sauver" plusieurs chats restés enfermés dans la maison, alors que les propriétaires étaient injoignables au téléphone. Ce mardi, cela a enfin été possible. Mais rien ne s'est passé comme prévu.

A lire aussi : Chiens sauvés de la mort dans une maison à Alrance : une procédure judiciaire a été ouverte

"Insultes et menaces"

Sur ordre du procureur, le couple, de retour à son domicile, a ouvert ses portes à la SPA et son président Jean-Pierre Blanc. Accompagné de son épouse, ce dernier dit avoir essuyé "toutes les insultes possibles et imaginables ainsi que des menaces" de la part du propriétaire. Avant que la gendarmerie n'intervienne et calme le jeu. Selon nos informations, le propriétaire aurait nié toute maltraitance avant d'indiquer qu'il s'était absenté du domicile, en laissant ses animaux de compagnie sans nourriture ni eau, en raison d'un déménagement prévu vers le Gers. 

A lire aussi : VIDEO : la SPA et les gendarmes au secours d'une dizaine de chiens dans une maison de l'horreur en Aveyron

"On continuera à se battre pour les animaux !"

Après avoir déposé une plainte pour maltraitance, Jean-Pierre Blanc a assuré ce vendredi qu'il en déposerait une nouvelle, cette fois pour les menaces et injures reçues. "Il y en a marre, c'est de plus en plus pesant pour nous de se faire recevoir comme cela. Sans la gendarmerie, je ne sais pas ce qui aurait pu se passer ! Même si ce genre d'événements fait peur et inquiète pour la suite, on continuera néanmoins à se battre pour les animaux", indique-t-il.

A lire aussi : Neuf chiens sauvés de la mort en Aveyron : "Je n’oublierai jamais leur regard lorsqu’on les a libérés"

L'enquête se poursuit

Les poursuites judiciaires à l'encontre du couple n'ont toujours pas été communiquées. En attendant, l'enquête se poursuit et Jean-Pierre Blanc tient "à remercier du fond du cœur les forces de gendarmerie" intervenues sur place. Cette fois, sept chats ont été récupérés. "L'un d'entre eux est plus que squelettique", confie le président du refuge. Où sont désormais accueillis tous les animaux sauvés "d'une mort certaine".

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
Anonyme13538 Il y a 14 jours Le 21/01/2023 à 11:10

Inadmissible, une sanction exemplaire s'impose.

invisible Il y a 15 jours Le 21/01/2023 à 00:09

Que la Justice soit très sévère envers les propriétaires et qu il soit surveiller de très près car il vont recommencer sinon

crochet Il y a 15 jours Le 20/01/2023 à 17:56

Punition exemplaires