Aveyron : Roquefort face au Nutri-score ce dimanche soir dans l’émission "Capital" sur M6

  • La filière Roquefort a décidé de partir au combat contre le Nutri-score en l’attaquant au niveau européen.
    La filière Roquefort a décidé de partir au combat contre le Nutri-score en l’attaquant au niveau européen. Centre Presse Aveyron
Publié le , mis à jour

L’émission "Capital" diffusée sur M6 ce dimanche 22 janvier à 21h10 consacre un numéro au Nutri-score et à la sécurité alimentaire.

"Pour rien au monde, je ne changerai ma recette ancestrale". Delphine Carles, la PDG de Roquefort Carles, est l’héritière de la plus vieille maison de roquefort d’Aveyron, qui depuis trois générations produit ce savoureux fromage qui régale les palais du monde entier.
Du lait cru, du sel, du pénicillium roqueforti, la recette du roquefort est simple. Pourtant, ses ingrédients se retrouvent dans le viseur de Nutri-score, ce système d’étiquetage qui classe les aliments de A à E selon leur qualité nutritionnelle alors que les additifs, conservateurs chimiques ne sont pas pris en compte. Et c’est justement là où le bât blesse. Comme cette productrice, c’est toute une profession qui est vent debout.

Un cahier des charges précis pour l’AOP

Si le roquefort affichait son Nutri-score, il obtiendrait la note E. Impossible pour elle et l’ensemble de la profession de changer la recette car elle doit respecter un cahier des charges bien précis pour conserver son AOP. "Il ne met pas en avant les qualités nutritionnelles de nos produits."
Pour le secrétaire général de la Confédération du roquefort, Sébastien Vignette, "il ne s’agit pas d’un combat contre le Nutri-score en tant que tel mais de la manière dont il est appliqué à nos AOP. Ici, le roquefort, mais il s’agit d’un combat partagé par toutes les AOP fromagères. Il ne dit pas tout des qualités nutritionnelles de nos productions, de nos atouts, de nos fromages et du roquefort. Sans rentrer dans le calcul de l’algorithme, sachez que les protéines et le calcium, sont très mal pris en compte."

Ce soir à 21 h 10

L’émission "Capital" diffusée sur M6 consacre ce soir un numéro au Nutri-score et à la sécurité alimentaire : "Savons-nous vraiment ce que nous mangeons ? Que se cache-t-il derrière ces scores et codes couleurs qui nous orientent vers tel ou tel produit ? Leurs données sont-elles fiables et significatives ?".
La filière Roquefort a, depuis plus d’un an, décidé de partir au combat contre le Nutri-score en l’attaquant au niveau européen comme l’ensemble des producteurs de fromage, d’huile d’olive et autres spécialités du terroir. "On ne dit rien des micronutriments (oligoéléments, vitamines, phosphore, potassium). On ne dit pas non plus que dans le roquefort, il y a des acides gras insaturés. On ne parle pas non plus des avantages du lait cru", regrette la profession.

Jennifer Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?