Rugby : un Rodez diminué pour se jauger à Tournefeuille ce dimanche

Abonnés
  • Delcayre et Rodez vont-ils enchaîner un deuxième succès de rang ?
    Delcayre et Rodez vont-ils enchaîner un deuxième succès de rang ? Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

On ne peut pas dire que les gars du Rodez rugby se présentent ce dimanche (15 h 30) à Tournefeuille dans les meilleures dispositions possible, lors de la 12e journée de Fédérale 3. Entre l’avalanche d’absents et l’impossibilité de s’entraîner sur une pelouse cette semaine, c’est un duel de haut de tableau pas préparé comme elle l’aurait voulu qui fait face à la bande à Michael Schramm.

"Mais on va le jouer et on verra bien, se veut philosophe le coach Jérôme Broseta, avant d’appuyer : Je crois bien qu’eux aussi n’ont pas eu des conditions terribles cette semaine. " Pour ses ouailles en tout cas, ça a été séance dans un gymnase lundi et mercredi et direction le synthétique enneigé du Trauc vendredi soir ! Relativement frustrant quand on sait que ce rendez-vous entre le 3e qui reçoit le 4e de la poule 13 de Fédérale 3 (un petit point d’écart) pourrait bien en dire un peu plus sur la suite et les réelles ambitions de fin de saison. "C’est ce que j’ai dit aux mecs : on va se jauger chez une équipe de haut de tableau, explique Broseta. Une équipe qui, si ce n’est la plus belle, est la 2e plus belle de la poule, très complète, qui pratique un rugby total."

Mieux qu’à Gimont ?

Une formation néanmoins qui avait plutôt bien réussi à ses hommes au match aller, avec un succès 21-13. "Oui, mais la dernière fois que l’on s’est présenté chez un cador, on a craqué en deuxième période." C’était à Gimont, actuel 2e, en décembre pour un lourd revers au final, 31-7. "Ça va être intéressant de savoir si on a progressé depuis", renchérit un coach qui peut compter sur la confiance emmagasinée notamment dimanche dernier lors du large succès face à la vallée du Girou (44-10), mais qui devra composer ce dimanche en banlieue toulousaine avec plusieurs absences. Ainsi, Dvali, auteur de deux essais dimanche dernier mais victime également d’un coup à la tête n’est pas là. Le club lui a appliqué un protocole commotion (10 jours d’arrêt). Befile (ischios) devrait, lui, être de retour la semaine prochaine, tout comme Bobet dont l’entorse à la cheville puis la contracture aux ischios devraient le laisser enfin tranquille. La recrue argentine, Fiat, toujours pas remise (bras) doit faire son retour quant à elle à la fin du mois ; alors que ce dimanche, l’ouvreur Delagnes, de retour de blessure face à Girou et qui a encore éclaboussé le match de son talent, est cette fois pris avec les espoirs du club d’Aurillac (double licence). Des absences qui ont fait passer l’habituel ouvreur Dressayre au centre, quand Worczynski enfilera le N°10, laissant le 15 au jeune Bernad (18 ans) pour son troisième match avec la Une.

Le XV de départ

Bernad – Couderc, Cazals, Dressayre, Alaux – Worczynski (o), Aigoui (m) – Davy, Delcayre, Bascoul – Schramm (c), Vauthier – Wozniak, Andrieu, Fabre. Remplaçants : Petkov, Vinuesa, Belmonte, Teriitaohia, Riols, Bec, Combet.
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?