Entre bilan et perspectives

Abonnés
  • Le maire Michel Baert avec les représentants des partenaires institutionnels et une partie de son équipe.
    Le maire Michel Baert avec les représentants des partenaires institutionnels et une partie de son équipe.
  • Il y avait du monde pour cette cérémonie des vœux.
    Il y avait du monde pour cette cérémonie des vœux.
Publié le

"Je ne puis commencer cette cérémonie des vœux, sans avoir une pensée pour nos deux camarades disparus, Sylvie Malirat D’Ivernois et Alain Zarate" débutait dimanche dernier à la salle Pierre Beffre le maire aubinois Michel Baert.

Il poursuivait après avoir salué les quelque 200 personnes présentes, parmi lesquelles le Député Laurent Alexandre, les conseillers départementaux Graziella Piérini et Hélian Cabrolier et le conseiller régional Pascal Mazet : "Je remercie mes collègues du conseil municipal, le directeur des services Éric Billon et l’ensemble du personnel. L’année 2022 a été marquée par des événements importants, notamment la guerre en Ukraine, dont les retombées ont eu un impact jusque dans nos recettes. Le dérèglement climatique, les augmentations des coûts de l’énergie qui impactent tous les secteurs, l’incendie de l’hôpital, la fermeture de la SAM, autant de chocs qui pèsent sur nos vies et qui illustrent notre capacité de résilience".

La politique nationale s’invite à la cérémonie des vœux

Et le maire d’ajouter : "Néanmoins, en 2022 nous avons mené des projets. Des démolitions rue Brassat, le hangar Bories et la maison Soloviev sur la liaison urbaine Aubin Cransac, des travaux d’accessibilité dans les écoles, bâtiments publics, et le parvis de l’église d’Aubin. Nous avons aménagé le Plateau des Forges, la rue Martial Pleinecassagne…"

N’oublions pas la culture avec "l’opération street art et ses 5 fresques, nous fait connaître dans le monde entier. Le spectacle Carabosse qui a déplacé 3 500 personnes". Il poursuit : "Les finances sont mises à mal avec le prix de l’énergie (+46 %) et on s’interroge pourquoi elles ont pris tant d’ampleur… Si ce n’est le fait des profiteurs de crises et de ceux qui ont participé à la vente de nos bijoux de famille" tempête le maire aubinois, qui s’insurge en suivant sur la réforme des retraites qui au regard de l’actualité, clive encore plus la société".

2023 : de nombreux projets en perspective

Un ton politique qu’il délaisse ensuite pour aborder les relations avec Decazeville Communauté, et la demande formulée de régulation du prix de l’eau, la mise en place d’une collecte de déchets… Mais aussi en exprimant sa différence sur le dossier Solena sur lequel nous sommes opposés. Pour 2023, nombreux sont les projets annoncés, pensons à l’aire de camping-car sur la surface de l’ancien camping, à la transition de l’éclairage public totalement en Led mais aussi à la création de la rue Etienne Dolet, aux travaux sur l’axe urbain de la RD 11, la démolition de l’ex Intermarché pour matérialiser la maison de retraite ou encore à et la réparation de l’église du Gua.

"Bonne année à tous", conclut alors le maire Michel Baert.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Correspondant