Raffineries, cheminots, éboueurs... Quels secteurs appellent à la grève reconductible le 7 mars ?

  • Plusieurs secteurs ont annoncé durcir le mouvement avec une grève reconductible dès le 7 mars.
    Plusieurs secteurs ont annoncé durcir le mouvement avec une grève reconductible dès le 7 mars. Centre Presse Aveyron - José A.Torres
Publié le

De plus en plus de syndicats se positionnent vers une grève reconductible contre la réforme des retraites, à partir du 7 mars. Voici les secteurs qui prévoient de durcir le mouvement.

Alors que les principaux syndicats envisagent une "grève totale" en France à partir du 7 mars 2023, pour accentuer le bras de fer avec le gouvernement et dans l'espoir de faire plier le projet de réforme des retraites, plusieurs secteurs appellent à durcir le mouvement.

Ce vendredi 17 février 2023, la fédération CGT de la chimie (Fnic-CGT) invite à la grève reconductible dès lundi 6 mars, dans les raffineries. Cela inclurait l'industrie pétrochimique, les industries pharmaceutiques, le caoutchouc, la plasturgie... a énuméré Eric Sellini, coordinateur CGT pour le groupe TotalEnergies, rapporte BFMTV.

Ce mouvement, s'il s'inscrit dans le temps, pourrait amener de nouvelles pénuries de carburant dans les stations-service, comme en octobre 2022, si les livraisons sont bloquées. 

A lire aussi : Cinquième manifestation contre la réforme des retraites à Rodez : en images, retour sur la mobilisation

Grève reconductible aussi dans les transports ?

La semaine passée, la CGT Cheminots s'était déjà positionnée concernant la grève totale du 7 mars. À partir de cette date, un appel à la grève reconductible a été lancé dans les transports ferroviaires.

Pour s'opposer au projet de réforme des retraites, "il faut amplifier les manifestations, mais il faut aussi activer d'autres leviers dont disposent les salariés : l'arrêt de la production", a écrit le syndicat dans un communiqué de presse. Il a été convenu "de mettre en débat sur chaque chantier et chaque entreprise ferroviaire de la branche, le lancement d'une grève reconductible à compter du 7 mars afin de répondre à l'appel de l'intersyndicale interprofessionnelle.

A lire aussi : Réforme des retraites : la CGT Cheminots appelle à une grève reconductible dans les transports dès le 7 mars

Appel à la grève chez les éboueurs

Du côté des éboueurs, la CGT a lancé un appel mardi 14 février à une grève reconductible "dans l'ensemble de la filière des déchets", également à partir du 7 mars, et donc "dans les secteurs de la collecte des déchets et ordures ménagères, du tri et du traitement des déchets".

"C'est notre contribution, notre participation à l'appel de l'intersyndicale pour le blocage de l'économie", avait déclaré François Livartowski, de la CGT Fédération des services publics, à l'AFP.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
RienCompris Il y a 1 mois Le 18/02/2023 à 09:03

Je veux arrêter de faire grève. Ce sont toujours les mêmes qui se sacrifient en perdant du salaire. De toute façon la réforme sera votée.

Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 18/02/2023 à 08:37

J'attends des pouvoirs publics qu'ils fassent sans attendre usage du droit de réquisition.
S'agissant des transports cette nouvelle grève est la preuve que la rail n'est pas l'avenir contrairement aux déclarations de Carole Delga tant qu'il y aura la CGTet SUD RAIL pour polluer la vie des citoyens. Enfin en cas de grève des éboueurs je propose de déverser les déchets devant les permanences CGT et NUPES.