Luc-la-Primaube : un projet de renaturation de la place du Ségala à la place Saint-Jean

  • Ce projet doit permettre entre autres de créer 1 270 m2 linéaires de voies cyclistes et piétonnes.
    Ce projet doit permettre entre autres de créer 1 270 m2 linéaires de voies cyclistes et piétonnes. DR -
Publié le

Le montant prévisionnel de cette opération s’élève à 720 000 € TTC.

La commune agit pour l’environnement et le cadre de vie de sa population tout en adaptant son territoire au défi climatique. Tel est l’un des axes majeurs du projet municipal engagé par la municipalité depuis 2020, projet qui s’est traduit en 2022 par la réalisation d’une futaie et d’un espace de jeux à proximité de l’espace Saint-Exupéry en lieu et place d’un parking et qui donnera lieu en 2023 à la renaturation d’un vaste espace allant de la place du Ségala à la place Saint-Jean.

Une réponse aux objectifs stratégiques

Ce second projet de renaturation mis en œuvre au cours du mandat 2020-2026, inscrit dans le schéma directeur des espaces publics élaboré avec Rodez Agglomération et le concours de "Par ailleurs paysages", constitue une réponse aux objectifs stratégiques poursuivis par la ville à travers la requalification de ses espaces publics : renforcer l’attractivité de la ville en améliorant le cadre de vie des Luco-Primaubois et en offrant de nouveaux espaces de rencontres de vie, participer à la lutte contre le changement climatique et les îlots de chaleur urbaine en végétalisant et désimperméabilisant l’espace public pour le rendre plus agréable et vivable, rendre possible le déplacement piétons et cyclistes à travers la ville en créant des "continuités" protégées des véhicules à moteur pour favoriser le dynamisme du centre bourg, atténuer l’impact des véhicules traversant la ville et renforcer la sécurité des usagers pour un cadre de vie plus harmonieux et résilient.

Environnement, eau...

Ce projet s’appuie sur des caractéristiques techniques vertueuses et respectueuses de l’environnement et plus particulièrement le cycle de l’eau. Ce projet a pour objet de désimperméabiliser 3 000 m2 de surfaces, créer 1270 m2 linéaires de voies cyclistes et piétonnes, capter le ruissellement de 2000 m2 de surfaces imperméables, assurer la plantation de 365 arbres et arbustes. Le montant prévisionnel de cette opération s’élève à 720 000 € TTC. Le conseil municipal va solliciter l’Etat (DETR) (380 000 € HT) et le Département (100 000 € HT).

L’autofinancement serait alors de 120 000 € HT.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?