Football : Thomas Secchi, le défi de sa vie face à Toulouse pour le quart de finale de la Coupe de France

Abonnés
  • Ce mercredi, Secchi sera titulaire pour la deuxième  fois  de la saison avec l’équipe première.
    Ce mercredi, Secchi sera titulaire pour la deuxième fois de la saison avec l’équipe première. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

Avec les absences pour blessures des deux principaux gardiens ruthénois, Lionel Mpasi et Sébastien Cibois, l’habituel numéro 3, Thomas Secchi, a acquis un nouveau statut. Et sera l’un des hommes à suivre au Stadium.

Thomas Secchi sera titulaire ce mercredi en quart de finale de Coupe de France. Il y a encore quelques jours, cette phrase aurait semblé complètement utopique. Et pourtant, elle est bel et bien vraie. Celui qui a débuté la saison avec la casquette de numéro trois endossera celle de numéro un dans l’un des plus grands matches de l’histoire de son club. Dingue. " Je bosse depuis cet été pour être prêt au cas où ce genre de scénario arrive. Je me suis donné les moyens de pouvoir jouer ce type de matches-là et d’être bien physiquement ", explique le principal intéressé.

Mais, même s’il s’y préparait, le Parisien de naissance ne s’attendait pas vraiment aux blessures rapprochées de ses deux partenaires d’entraînement Lionel Mpasi (mâchoire) et Sébastien Cibois (épaule). Et surtout à celle de ce dernier, qui a entraîné son entrée sur la pelouse de Valenciennes (0-0) à la 41e minute de jeu il y a une dizaine de jours : "Contrairement aux joueurs de champs, quand on est gardien, on n’a pas l’habitude de rentrer en cours de match, donc c’était un peu spécial pour moi. Dans ces cas-là, on doit vite s’échauffer et se mettre dedans." Et dans de telles conditions, Secchi a su sortir les parades qu’il fallait pour laisser Rodez dans le match, garder sa cage inviolée, et donc offrir le point du nul aux siens. Sans pour autant paraître complètement serein sur cette partie, ou même sur celle de samedi dernier contre Bastia à Paul-Lignon (0-2). "Je n’ai pas énormément joué cette saison, que ce soit avec la réserve ou l’équipe une (sept matches toutes compétitions confondues, NDLR), donc c’est compliqué d’avoir du rythme. C’est sûr que je ne suis pas encore à 100 %. J’aurais envie que les repères reviennent plus vite, mais ça se fera petit à petit en enchaînant les matches de haut niveau", se conforte-t-il à quelques heures de la partie la plus importante de sa carrière, lui qui fêtera ses 26 ans en juin, et qui n’avait, jusqu’alors, jamais vraiment eu sa chance au Raf, seul club dans lequel il a joué en senior.

"On ne lui reprochera rien"

En tout cas, s’il veut se confronter au haut niveau, il devrait être servi ce mercredi face à l’attaque de feu toulousaine (lire ci-dessous). Une opposition qui nécessitera de lui un gros niveau de performance… d’entrée de match. " Il faudra que je sois très concentré, parce que plus la confrontation est élevée plus, nous gardien, devons être attentif. Mais je ne me mets pas de pression particulière par rapport à ça ", affirme-t-il. Pas plus que pour l’affluence de plus de 31 000 personnes (lire ci-contre) qui devrait l’attendre, d’ailleurs : " Quand tu es petit, tu regardes ces matches-là avec beaucoup de monde dans les tribunes à la télévision et tu as envie d’y être. Il y a donc de l’excitation, mais pas de pression. On ne s’entendra pas beaucoup sur le terrain vu le monde, mais mis à part ça, ça reste un match de football comme un autre." Et s’il ne se met pas de pression en vue de ce derby occitan, son entraîneur ne compte pas le faire non plus : "Il sait qu’on lui fait confiance avec son coach des gardiens (Charles Cieslinsky), donc qu’il se lâche. Quoi qu’il en soit, on ne lui reprochera rien."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Givet Il y a 28 jours Le 01/03/2023 à 14:58

Faites vous plaisir... et donnez nous envie de crier "Allez Rodez " A bientôt à Paul Lignon.