Villefranche-de-Rouergue : rencontre avec le sculpteur José Ballester, qui prépare sa nouvelle exposition

Abonnés
  • José Ballester, 84 ans, travaille à sa nouvelle création avec toujours la même passion.
    José Ballester, 84 ans, travaille à sa nouvelle création avec toujours la même passion. BD
Publié le
Béatrice Dillies

Ce sculpteur ô combien remarquable travaille sur sa prochaine expo. Rencontre dans son atelier.

Lime en main, José Ballester caresse les courbes de sa prochaine sculpture à l’envi. Il peaufine l’arrondi de son personnage en déséquilibre. Un homme, une fois n’est pas coutume.

" Il va tenir un globe entre ses mains. C’est l’Homme qui jongle avec la Terre. Mais le monde se vengera. On en arrivera à la destruction complète de la Terre", prévient José, fataliste. En attendant ce jour funeste, le sculpteur s’attache à rendre la planète plus belle avec ses œuvres qui sont autant d’odes à la nature, mais aussi au début de la vie.

Les œuvres de José Ballester sont dispersées dans 48 collections privées.
Les œuvres de José Ballester sont dispersées dans 48 collections privées. BD

Une pièce maîtresse à découvrir

"Je devais déjà être sculpteur dans le ventre de ma mère", plaisante l’artiste, qui déteste ce mot. Il a pourtant consacré sa vie à son art, se dépêchant "comme un fou " - encore, à 84 ans - pour que la pièce maîtresse de sa prochaine exposition soit prête dans les temps.

"Il s’agit d’une maquette en plâtre de 2 mètres de haut, à laquelle je vais donner une patine. Plus tard, elle servira à couler un bronze. J’ai un excellent fondeur dans le Tarn, entre Castres et Toulouse." Alors, n’hésitez pas à venir la découvrir en avant-première à partir du 30 mars, dans sa très belle salle d’exposition ouverte 40 rue de la République, en mai 2022.

L’œuvre sera en bonne compagnie avec d’autres sculptures, en marbre ou en cèdre du Liban, mais aussi avec les toiles de Jean-Paul Auriac, qui jouent les prolongations, et les photos d’un nouvel invité, Hollandais pour cette fois. La culture, ça se partage... avant qu’il ne soit trop tard.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?