Football : privé de stade Paul-Lignon, l'entraîneur de Rodez pousse un sacré coup de gueule !

  • En conférence de presse ce vendredi, Mathieu Rufié a repris les mots de Patrick Furet.
    En conférence de presse ce vendredi, Mathieu Rufié a repris les mots de Patrick Furet. DR
Publié le , mis à jour
Aurélien Parayre (avec M.P.)

Tension autour de l'occupation de Paul-Lignon à Rodez. Le doublon ce dimanche 16 avril dans l'enceinte ruthénoise entre le rugby et le football féminin devrait ainsi laisser des traces. Mathieu Rufié, l'entraîneur des Rafettes, n'a en tout cas pas mâché ses mots en conférence de presse ce vendredi. Visant le manager général du Rodez rugby ainsi que les décisionnaires à la municipalité. 

Ce dimanche, Rodez - Montpellier, en Division 1 féminine de football, et Rodez - Rivesaltes en Fédérale 3 de rugby, étaient initialement programmés dans le stade de la ville, Paul-Lignon. Un doublon qui a poussé la municipalité à trancher. Et ainsi envoyer les footballeuses au stade de La Roque, à Onet.

Dès lundi dans ces mêmes colonnes, on faisait état d'un sujet sensible au sein du Raf. Ses dirigeants ne voulant même pas prendre la parole sur le sujet. Pour finalement dire leur regret dans un communiqué du club trois jours plus tard. Communiqué faisant la lumière sur les divergences entre le club et la municipalité quant à son choix.

Rufié : "Ils ne peuvent pas dire que c'est un non-sujet"

 

Ce vendredi, en conférence de presse, c'est l'entraîneur de l'équipe déplacée, Mathieu Rufié, qui a été invité à prendre la parole sur le sujet. Et il n'y est pas allé de main morte. "Ce qui me dérange, c'est que le dossier, au club, on le connaît ; l'historique, on le connaît. Je peux tout entendre, mais ce qui est gênant, c'est que ce ne soit pas forcément les bonnes raisons avancées".

En effet, le maire en personne Christian Teyssèdre avait expliqué dès lundi cette décision en évoquant "l'antériorité" de la demande du Rodez rugby. "Mais moi, je peux réserver Paul-Lignon tous les samedis, à partir du week-end prochain jusqu'à la fin de saison prochaine, a rétorqué Rufié. J'ai reçu le calendrier hier, avec les dates. [...] Il y a un an, le (club de) rugby ne savait pas s'il serait en play-off, ni s'il allait recevoir, donc..."  Et de poursuivre : " Au moins qu'à la mairie on dise : < il y aura plus de monde au rugby >, et allez. À ce moment-là, ok. C'est un choix." 

Avant d'évoquer le manager du Rodez rugby Patrick Furet, sans le nommer, mais en reprenant ses propres mots parus ici en début de semaine. "Quand je dis tout entendre, je suis le premier à aller les voir. Mais au rugby, ils ne peuvent pas dire que c'est un non-sujet, bout ainsi Rufié. Car si c'est un non-sujet, c'est que les femmes, les équipes féminines, on s'en fout en fait."

Le trentenaire  en terminant ainsi : " C'est dommage, et je suis déçu et triste pour les joueuses, pour toutes les gamines que le District a invitées (600 environ, NDLR) sur ce match. Par contre, je dis un merci en majuscule à la mairie et au club d'Onet, aux personnes qui font qu'on puisse jouer le match. Car si La Roque n'avait pas été disponible, on n'avait pas de point ce week-end."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme11542 Il y a 1 mois Le 14/04/2023 à 19:55

Il a raison ! Le rugby division 5 de Rodez au Trauc et point final.