Decazeville. Deux livres pour se souvenir de Colette Marin

Abonnés
  • André Stengele a travaillé sur ces livres avec Myriam Albouy.
    André Stengele a travaillé sur ces livres avec Myriam Albouy.
Publié le
Centre Presse

Artiste aux multiples facettes, profondément humaine, Colette Marin nous a quitté en octobre 2021. Deux livres reviennent sur son œuvre.

Colette Marin, née en 1954, nous a prématurément quittés le 29 octobre 2021. Citoyenne de nationalité belge, elle s’est installée définitivement en Aveyron en 2010, à Saint-Parthem sur le plateau dominant la vallée du Lot, près du château de Gironde.

Elle quitte alors le métier d’ingénieure forestière qu’elle exerçait en Belgique à la DNF (Division nature et forêts de l’administration de la région wallonne). Et c’est dans cette zone rurale profonde qu’elle a repris racine en se déployant avec toute son énergie dans de multiples domaines.

Elle s’est adonnée à la création artistique avec deux grands domaines de production : le collage et la photographie. On ne compte pas moins de sept séries de réalisations photographiques qui en leur temps ont fait l’objet d’expositions dans le Bassin et au-delà (Graulhet, Marcillac, Rodez, etc.).

Elle a aussi pratiqué les techniques de l’estampe (linogravure, monotype et lithographie). Une commande particulière de la communauté de communes du Pays Rignacois (avec le conservatoire de la Châtaigne) lui a fait faire un périple photographique et sociologique "Sur les chemins du châtaignier en Aveyron". Ensuite, il y a tout le travail d’éducation populaire que Colette a réalisé pour la promotion de l’art contemporain en zone rurale et semi-rurale. Enfin, il y a le travail d’action sociale dans lequel elle s’était investie pour l’accompagnement des migrants, en collaboration avec l’association "La Boussole".

Voilà en résumé ce que raconte et illustre la biographie de Colette Marin, éditée par l’association "Porteurs des Toiles" et Myriam Albouy, 25 € (+ 2 € avec les frais de port). S’y ajoute un livre d’artiste (poésie et collages). À partir des souvenirs d’enfance d’un oncle, Colette Marin a écrit un récit dans lequel chacun peut retrouver des atmosphères que l’on vit seulement quand on est "petit" au milieu des "grands", même coédition que le précédent 8 € (+ 2 € avec les frais de port).

Disponibles à "Porteurs de Toiles", 28, rue du lavoir, 12 300 Flagnac ; assopdt@gmail.com ; 06 26 92 03 07.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?