Football : Eric Luban croit au maintien d'Onet mais "si descente il y a, ce sera compliqué de remonter"

Abonnés
  • Les Castonétois d’Eric Luban doivent l’emporter cet après-midi à La Roque s’ils veulent se maintenir… mais leur avenir dépend aussi de Rodez II et Balma.
    Les Castonétois d’Eric Luban doivent l’emporter cet après-midi à La Roque s’ils veulent se maintenir… mais leur avenir dépend aussi de Rodez II et Balma. Archives JLB
Publié le
Mickaël Nicolas

À l’occasion de la réception de Bagnols samedi 3 juin (18 heures), dernière journée de N3 décisive pour son équipe fanion, le président d’Onet, Eric Luban, se projette. Entretien.

Quel est l’état d’esprit à l’approche de ce dernier match décisif ?

Moi, ça va. Ce sont surtout les joueurs et le staff qui vont disputer une finale. Sans que ce ne soit une vraie finale car nous devons l’emporter mais nous sommes aussi tributaires des résultats de Rodez II et de Balma.

Est-il possible de tirer un premier bilan de cette saison, même s’il reste cette dernière rencontre et que tout peut arriver ?

Oui. Le bilan est positif. Avec nos petits moyens, les joueurs se sont mis au niveau de la division. Ça va se jouer à rien. Un point ou deux. Quoi qu’il arrive, tout le monde aura pris de l’expérience. Le staff, les joueurs, les dirigeants, le club. Et puis en fonction des résultats, nous verrons ce qu’il se passera.

Y croyez-vous, étant donné que vous n’avez plus votre destin en main ?

Bien sûr que j’y crois. J’espère surtout que l’équité sportive sera respectée. Dans ce cas, pourquoi pas.

Quelles conséquences auraient un maintien ou une relégation sur le club ?

Le problème, c’est que si descente il y a, ce sera compliqué de remonter. Il aurait fallu réduire à deux poules de R1 dès la saison prochaine (il y a actuellement trois poules de R1 et seule une formation par Ligue accédera au N3 à partir de la saison prochaine). C’est n’importe quoi ce système. Ils ne savent même pas s’ils vont faire une triangulaire ou autre chose pour voir qui accédera au niveau supérieur. D’une façon ou d’une autre, l’expérience vécue nous permettra de continuer à progresser et à mettre de nouvelles choses en places.

Vous êtes passés devant la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) comme tous les clubs de N3, avez-vous eu une réponse de l’instance ? Cette nouveauté, peut-elle changer des choses dans l’optique d’un éventuel repêchage en tant que 10e ?

Nous n’avons pas eu le résultat de la DNCG mais nous ne risquons rien de ce côté. Nous n’avons pas de contrat, donc il n’y aura aucun souci. Pour la 10e place, je ne sais pas mais ce qui est sûr, c’est que certains risquent d’avoir des surprises.

Quelles incidences pourraient avoir une relégation ou un maintien sur le prochain budget ?

En N3 ou R1, il sera sensiblement identique à celui de cette saison. Nous allons par contre travailler en essayant d’amener des idées différentes. Nous ferons un bilan de la saison après cet ultime match. On a pu voir que nos blessés et nos suspendus nous ont fait défaut à partir de décembre-janvier. Avec un effectif restreint, nous avons été mis en difficulté. Mais nous devons garder nos valeurs aveyronnaises.

Et sur le staff ?

Nous allons apporter des changements. Et nous allons continuer avec Yoan (Boscus, l’entraîneur). Nous sommes contents de son travail. Nous n’allons pas aller chercher ailleurs ce que nous avons ici. Nous avons déjà discuté ensemble et travaillé pour la saison prochaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

895000 €

Secteur prisé aux portes de Rodez - Venez découvrir cette maison de plus de[...]

76500 €

Au 4ème étage avec ascenseur, venez découvrir cet très bel appartement de t[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?