Bande dessinée : plongée dans l'univers des "Doudous des Sisters", les nouveaux héros du Millavois William Maury

Abonnés
  • Cette fois, ce sont Ramollo  (à gauche) et Puduck (à droite), qui sont les héros de cette aventure.
    Cette fois, ce sont Ramollo (à gauche) et Puduck (à droite), qui sont les héros de cette aventure.
Publié le
Guilhem Richaud

Le dessinateur millavois publie, en ce printemps, une nouvelle série. Celle-ci est dérivée de l’aventure de ses "Sisters", les histoires de Wendy et Marine, inspirées de ses filles. Cette fois, ce sont Puduk et Ramollo, les doudous de Marine, qui jouent les premiers rôles.

On connaissait les aventures de Marine et Wendy, les deux "Sisters" du dessinateur millavois William Maury. Il y avait aussi Tizombi, le tout mignon zombie, qui croise aussi régulièrement la route des deux sœurs, inspirées des filles de "Will" depuis 18 tomes déjà.

Une troisième série

Voilà en ce mois de mai une troisième série qui démarre pour l’Aveyronnais, toujours associé à Cazenove au scénario. Cette fois, ce sont les doudous de Marine, la plus jeune des deux Sisters qui en sont les héros. Dès qu’elle a le dos tourné, ils s’animent et vivent les plus folles aventures.

"Puduk", le doudou officiel de Marine, est inquiet. Son enfant a fait des cauchemars dans la nuit et il pense que c’est de sa faute. Qu’il a failli à sa tâche de protéger sa propriétaire. Il est persuadé, après cette nuit d’orage terrifiante, que Marine va l’envoyer, au retour de l’école, dans le pire des endroits : le carton des doudous qui ne servent à rien.

Son ami, Ramollo, un autre doudou, tente de le rassurer. Mais il est quand même très inquiet et ne voit qu’une seule solution : aller vérifier que l’attrape-rêves accroché sur la porte de la chambre fonctionne encore. Mais pour des doudous, c’est une mission pas facile.

IIs se lancent alors dans une grande aventure dans laquelle il faudra rester discret pour ne pas se faire repérer. Si tel est le cas, alors, ils auront commis la faute la plus grave pour un être de leur espèce. Et ce n’est pas évident. Parce que si Marine rentre tard de l’école, ce n’est pas vraiment le cas de sa grande sœur Wendy, qui est au lycée…

Accessible à un public jeune

William Maury et Cazenove se lancent dans une nouvelle série, avec un premier tome qui pourrait en appeler d’autres. C’est l’éditeur, Olivier Sulpice, chez Bamboo, qui a eu l’idée de donner vie à Puduk et Ramollo, qui ponctuaient déjà la vie des tomes des Sisters depuis un moment déjà. Pour l’occasion, Will et Cazenove ont fait le choix de sortir du rythme traditionnel de la BD franco-belge, mais aussi des gags, d’une page ou deux, des "Sisters".

Le choix de casser les codes, notamment les dessins sans cases

On retrouve cette fois une seule histoire, avec le choix de casser les codes, et notamment des dessins sans cases, mais aussi des illustrations parfois beaucoup plus grandes. "Par rapport aux Sisters, il y a un net changement dans les cadrages, avec de nombreux dessins en pleine page et un nombre de cases variant beaucoup", détaille le dessinateur millavois. "Un casse-tête au début, car ce que nous voulions avant tout c’est que ce soit évident à lire pour les jeunes lecteurs. En tout cas, je me suis bien amusé avec ces deux petits doudous qui nous suivent aussi depuis 15 ans."

Un casse-tête au début, car ce que nous voulions avant tout, c'est que ce soit évident à lire pour les jeunes lecteurs

Une aventure qui s’adresse aussi à un public un peu plus jeune que les Sisters. Il peut être destiné à des enfants qui commencent à lire et qui veulent s’initier à la bande dessinée.

Les Doudous des Sisters, chez Bamboo, 11,90 €.
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?