Rugby : Millau prend une option lors des 16es de finale aller à Bourges

Abonnés
  • En s’imposant à l’extérieur lors de la manche aller, les hommes de Baptiste Majorel se sont rapprochés d’une qualification en huitièmes de finale.
    En s’imposant à l’extérieur lors de la manche aller, les hommes de Baptiste Majorel se sont rapprochés d’une qualification en huitièmes de finale. Le Berry Républicain - Olivier MARTIN
Publié le
A Bourges, Philippe Roch

Grâce à une pénalité du milieu de terrain et un drop, Millau a arraché la victoire en fin de match, dimanche 12 mai, à Bourges (19-25) lors des 16es de finale aller de Fédérale 2. Les Somistes se sont offert une belle marge de manœuvre en vue du match retour, dimanche 19 mai.

Après deux week-ends sans compétition, on se demandait dans quel était les Millavois allaient aborder le début des phases finales. D’autant plus que leur adversaire, Bourges, enchaînait un second match à domicile dans la continuité de son barrage victorieux face à Villefranche-de-Lauragais (29-24), la semaine précédente. "On savait qu’on rencontrait une belle équipe de Bourges, mais on avait pris le temps de bien les étudier, déclarait le coach millavois Baptiste Majorel. Cela avait été dur pour eux en barrage contre Villefranche et ils y ont laissé quelques plumes."

Dès le début de match, Bourges gâchait plusieurs munitions précieuses, dont deux touches à cinq mètres de la ligne. Un essai était même logiquement refusé à Ionut Bratu pour un en-avant. Les Millavois s’en remettaient à l’expérience de leur ouvreur, Gauthier Escalaïs, précieux pour distribuer le jeu et impeccable pour convertir les pénalités (0-6, 16e).

Il fallait attendre l’exclusion temporaire du flanker aveyronnais Léo-Paul Fournier (26e) pour voir enfin le jeu se débrider avec le trio Vedel-Vaskou-Canivet. En vain, Millau résistait bien, le score étant de 3-9 au moment du retour du puni. Pas pour longtemps. Profitant d’un bon travail de Thomas Vedel, l’ailier berruyer Paul Vaskou faisait la différence sur l’aile et revenait sous les poteaux pour inscrire le premier essai de la rencontre (10-9, 37e). Score à la mi-temps.

Calvi doublement décisif

Les deux équipes restaient au coude à coude en début de deuxième période (13-12, 50e). Jusqu’à un fait de jeu. Le deuxième ligne berruyer Aymerick Holisi se faisait sanctionner pour un plaquage dangereux sur l’ancien briviste Saia Fekitoa. Une action qui mettait le feu aux poudres. Carton jaune, pénalité et dans la continuité, Millau investissait les 22 mètres de Bourges. Après un beau slalom, l’arrière Clément Calvi réussissait à atteindre la terre promise. Un essai transformé avec l’aide du poteau par Escalaïs (13-19, 56e).

Pas abattus pour autant, les locaux s’en remettaient à leur buteur Vivien Fesser pour recoller une nouvelle fois (19-19, 66e). Consécutivement au carton jaune adressé par M. Vialette à Gauthier Escalaïs (73e), le public du stade Jean-Brivot pensait que ses protégés seraient capables de faire la différence. Finalement, c’est l’inverse qui se produisait.

À 22 mètres, sur le côté, Vivien Fesser manquait sa tentative de pénalité. Pas Clément Calvi, promu buteur du Som, qui passait la sienne de près de 50 mètres en coin (19-22, 79e). Bien remis de son gros tampon, Saia Fekitoa donnait encore un peu plus d’air aux siens en claquant un drop à la dernière minute. À l’expérience, Millau avait bien réussi son coup.

"Ce n’est qu’une étape"

"Je suis fier des garçons qui se sont accrochés, ajoutait Baptiste Majorel. On n’a pas longtemps été menés au score et on a trouvé les ressources nécessaires pour retourner la situation. Ce n’est qu’une étape. On ne va pas trop fêter cette victoire. En face, il y a une belle équipe de Bourges et on va la respecter jusqu’au bout. L’écart est de six points, on sait ce que c’est, après l’expérience de l’année dernière (élimination d’un point à ce stade de la compétition, NDLR). On a appris de nos erreurs et de nos échecs. J’espère que c’est le début d’une belle aventure."

En s’imposant à l’extérieur lors de la manche aller, les hommes de Baptiste Majorel se sont rapprochés d’une qualification en huitièmes de finale.
En s’imposant à l’extérieur lors de la manche aller, les hommes de Baptiste Majorel se sont rapprochés d’une qualification en huitièmes de finale.

Dimanche 19 mai, à domicile, les Aveyronnais compteront donc six points d’avance au coup d’envoi du match retour. Une situation enviable pour espérer prolonger leur printemps.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?