Tennis : Capdenac peut regarder vers le haut, Rodez surclassé mais pas relégué

Abonnés
  • Mayron Riols et les Capdenacois ont réalisé un dimanche presque parfait, devant leur public.
    Mayron Riols et les Capdenacois ont réalisé un dimanche presque parfait, devant leur public. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le
Centre Presse Aveyron

Le TCC a enregistré son deuxième succès de la saison en championnat de France par équipes de Nationale 3 ce dimanche à Capdenac. De quoi donner du piment aux deux dernières rencontres. De leur côté et toujours en N3, les Ruthénoises ont subi un lourd revers à Nantes, le troisième en trois journées.

Cette formation de Capdenac, c’est du solide. Après avoir battu Châteaurenard (4-2) la semaine dernière déjà chez eux, les hommes du président Philippe Perrier n’ont pas tremblé en recevant Cagnes-sur-Mer, ce dimanche. Bilan de l’opération, 5-1.

Une rencontre qui, bien que commencée sur les courts extérieurs des berges du Lot, s’est jouée ensuite dans la salle de raquettes de la ville et qui a donc vu la victoire, sans trembler, des locaux emmenés par un Marcus Willis des grands jours. Le Britannique, fer de lance de cette formation depuis des années, est arrivé presque méconnaissable en Aveyron, étant depuis le début de saison dans une forme exceptionnelle. Mais s’il a remporté, brillamment, son point, les autres Capdenacois ne sont pas restés en retrait puisque tous ont remporté leurs confrontations en simple. S’adjugeant ainsi la victoire finale, avant que ne débutent les parties en doubles.

À Blagnac dans 15 jours pour savoir quoi jouer !

La recrue estivale, Meryl Genevrier, n’a fait qu’une bouchée de son adversaire tandis que Mayron Riols, également vainqueur en deux sets, a fait parler son mental en remontant un 1-4 dans le second set pour finalement s’imposer, 6-4. Morgan Salvan, lui, a dû batailler un peu plus lors de son match en trois sets. Subissant un 0-6 dans le deuxième, le Millavois a retrouvé ses coups de fond de court dans le troisième et a fait littéralement craquer son adversaire du jour, qui sortait du match petit à petit et surtout après chaque point gagnant de l’Aveyronnais.

Seule une défaite, en double de la paire Genevrier-Riols, a ainsi été à déplorer aujourd'hui lors de cette troisième journée. Un résultat qui propulse le TC Capdenac à la deuxième place de la poule, à deux points de Meudon qui semble intouchable avec ses trois victoires en autant de rencontres et qui se déplacera en Aveyron lors de la 5e et dernière date de ces interclubs, le 2 juin. Si le maintien n’est pas encore mathématiquement assuré, les Capdenacois s’en rapprochent à grand pas. Il pourrait se concrétiser, dans 15 jours à Blagnac, pour le seul duel entre Occitans de cette campagne 2024. À moins que ces joueurs-là aient une autre idée derrière la tête ? Leur nouvelle place de dauphin leur faisant irrémédiablement relever la tête pour regarder vers le haut, d’autant que les premiers de poule et les quatre meilleurs deuxièmes (sur 12) seront invités à aller voir au-dessus l’an prochain.

Rodez n'a plus son destin en mains

La formation ruthénoise ce dimanche à Nantes.
La formation ruthénoise ce dimanche à Nantes. Centre Presse Aveyron - DR

L’apprentissage se poursuit dans la difficulté pour les promues ruthénoises en N3F. Cette 3e journée les a vues subir un troisième revers, et lourd, 6-0, chez le gros bras nantais. Face à des adversaires bien mieux classées, les Aveyronnaises ont souffert sur terre battue extérieure, seule la capitaine Charlène Roualdès arrivant à monter jusqu’à trois jeux dans un set. Résultat : une dernière place de poule à désormais deux journées de la fin.

Pour autant, l’espoir de se maintenir peut encore demeurer au sein du Rodez tennis padel. Il faudrait néanmoins un petit miracle et cela ne dépend plus que de Perrine Camboulives et des siennes.

En effet, il faudra s’imposer dans 15 jours à Riom (trois défaites aussi jusque-là), puis le 2 juin, à Vabre face à Périgueux, actuel premier non relégable. Mais pour que cette dernière réception puisse être décisive pour l’avenir de l’équipe ruthénoise, il faudra que Périgueux ne se soit pas imposé la semaine précédente contre L’Isle-Jourdain (3e), ou alors que L’Isle-Jourdain cède ses deux derniers duels pour que l’issue se joue au match average.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

450000 €

En exclusivité chez IMMO DE FRANCE, venez vite découvrir cet opportunité d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?