Voici six bonnes raisons de laisser une place à l’ortie dans votre jardin 

  • Malgré ses poils urticants, l’ortie possède de très nombreuses vertus.
    Malgré ses poils urticants, l’ortie possède de très nombreuses vertus. Illustration - Pixabay
Publié le , mis à jour

En engrais, en hébergeur d’insectes, en culture… voici pourquoi l’ortie est un précieux allié de votre jardin et de votre personne. Oubliez son côté piquant.

Utiliser l’ortie comme indice de l’état du sol

Comme toute plante bio-indicatrice, l’ortie ne pousse pas n’importe où et nous révèle l’état du sol sur lequel elle croît : un sol excessivement riche en matières organiques en décomposition. L’ortie signale aussi un fort taux de fer dans le sol, parfois en raison de vieilles ferrailles enfouies.

Utiliser l’ortie comme engrais

Mais elle ne se contente pas de nous donner des informations : elle agit alors comme régulateur, en absorbant les éléments nutritifs en excès. Riche de cela, elle se transforme en véritable engrais et nourrit le sol lorsqu’elle se décompose.

Utiliser l’ortie comme hébergeur d’insectes

De très nombreuses espèces vivantes utilisent l’ortie, que ce soit pour se nourrir, pour pondre ou pour s’abriter. Parmi les utilisateurs de l’ortie, on trouve plusieurs auxiliaires, comme les coccinelles, les syrphes ou les chrysopes, attirés par la plante elle-même ou par les insectes qu’elle héberge.

De nombreuses espèces de papillons ont besoin de l’ortie pour se reproduire. Cette bonne raison pour en conserver quelques touffes au fond de votre jardin est de plus un geste simple pour la biodiversité.

Utiliser l’ortie en purin

C’est un phytostimulant riche en azote et en potassium à pulvériser au potager, un antifongique préventif notamment contre le mildiou, un antiparasite en renforçant les défenses naturelles des plantes ainsi qu’un super activateur du compost.

La macération de l’ortie fraîche dans de l’eau permet d’en extraire l’azote et les autres minéraux qu’elle contient pour nourrir et renforcer les cultures du jardin et du potager, plus à même, alors, de se défendre face aux maladies. Autre avantage : il présente un caractère répulsif face aux pucerons et aux acariens. Le purin d’ortie est donc un produit miracle pour le jardin.

Utiliser l’ortie comme couverture de sol

L’ortie peut être utilisée comme un engrais vert que l’on fauche avant la montée en graine et que l’on incorpore grossièrement au sol d’un coup de griffe, ou qu’on laisse se décomposer à même le sol, comme n’importe quel mulch (couverture de sol) organique.

Utiliser l’ortie en légume

L’ortie est une plante comestible, riche en minéraux, en vitamines et en protéines végétales qui vient s’ajouter aux légumes du potager dans les recettes de soupes ou autres omelettes… La décoction de ses racines est aussi recommandée contre les rhumatismes, la tisane de feuilles pour régénérer le sang et la lotion purifiante pour la peau. Que du bonus.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?