Fedrus International intéressé par l’achat de VM Zinc

  • Le site viviézois a consenti de nombreux investissements  au cours des dernières années.
    Le site viviézois a consenti de nombreux investissements au cours des dernières années.
Publié le
Centre Presse / Philippe Boscus

Au cours d’un comité central d’entreprise qui s’est tenu mardi, le groupe Umicore a fait savoir qu’il venait d’entamer des « négociations exclusives » avec le groupe Fedrus International concernant la vente de ses activités Building Products. Une nouvelle qui a été connue dès mardi soir du côté de Viviez où Umicore est propriétaire de VM Zinc et qui n’a pas encore été commentée localement par les quelque 210 salariés viviézois.

Fedrus International n’est pas un inconnu dans son secteur industriel. Il produit et distribue des matériaux de toiture, d’évacuation des eaux pluviales, d’habillage de façades et des accessoires pour l’enveloppe des bâtiments. Ses activités sont donc très complémentaires de celles de VM Zinc tant en termes de gamme que de présence géographique. « C’est une nouvelle très positive», se félicitait depuis le site d’Auby dont il assure également la direction Philippe Colin, le patron de l’unité viviézoise.

«Cela met fin, d’une part, à une période d’incertitude concernant notre avenir à court et à moyen terme, et je pense d’autre part que parmi les autres prétendants à la reprise, c’est le meilleur choix que l’on pouvait faire. Je rappelle qu’il s’agit d’une vente stratégique (lire par ailleurs) et que donc nous avons travaillé en bonne intelligence et totale transparence avec les dirigeants de Fedrus International. Au cours des nombreuses rencontres que nous avons eu, on a pu constater que nous partagions un projet et une vision à long terme... La stratégie qui était la nôtre devrait donc être soutenue et démultipliée, tout comme celle de Fedrus ».

C’est donc en toute sérénité que Philippe Colin envisage cette reprise qui ne devrait avoir aucune conséquence néfaste sur la voilure du site viviézois. Question timing, entre les différentes navettes et consultations obligatoires : comités centraux d’entreprises, comités d’établissements, la procédure devrait se prolonger jusqu’à la fin du mois de septembre. Date à laquelle la clôture débouchera sur la vente de l’ensemble des activités Building Products. Dernière information, Philippe Colin et l’ensemble de l’équipe dirigeante de VM Zinc devraient être reconduits dans leurs fonctions.

Une vente stratégique

On savait depuis fin janvier 2015 que le groupe Umicore souhaitait vendre VM Zinc afin de se repositionner sur trois de ses activités dans lequel il excelle, à savoir la science des matériaux, la chimie et la métallurgie, identifiées à travers le monde par trois business groups : Catalysis, Energy & Surface Technologies et Recycling. En 2016, ce géant mondial a réalisé un chiffre d’affaires de 11,1 milliards d’euros et il emploie actuellement quelque 10 100 personnes. De son côté Fedrus International est un groupe belge « solide financièrement » qui a réalisé un CA d’environ 230 M€ en 2016. 70 % de son capital est détenu par une même famille. Il emploie quelque 475 collaborateurs, sur une quarantaine de sites, contre 950 pour les différentes unités de VM Zinc Building Products.

Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

140000 €

Immeuble de rapport avec caves et terrain clos avec puits à l'arrière compr[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?