Sociéte

Apiculture : les vols de ruches se multiplient en Aveyron

  • Un essaim coûte aujourd'hui une centaine d'euros.
    Un essaim coûte aujourd'hui une centaine d'euros. - CC
Publié le / Modifié le S'abonner
Les ruchers du Sud-Aveyron ont été la cible de plusieurs vols. « Impensable » il y a encore une dizaine d’années.

Le phénomène n’est pas nouveau mais inquiète chaque année un peu plus. Depuis début avril, les apiculteurs du département sont confrontés à une série de vols de ruches. « Deux, trois par là, 10 par-ci, 15 là», les ruches disparaissent et avec elles, les essaims et la totalité de la production à venir, se désole le coprésident de l’association des apiculteurs du département, Alain Tessier.

« De plus en plus récurrents », selon lui, ces vols inquiètent le petit millier de producteurs amateurs aveyronnais, invités aujourd’hui par l’association « à faire preuve de la plus grande vigilance ». « Il ne faut pas hésiter à avertir les services de police ou de gendarmerie en cas de mouvements suspects devant les ruchers », peut-on lire aujourd’hui dans un communiqué diffusé auprès de la profession.

Les vols se multiplient en France

« C’est râlant. Les apiculteurs aiment leurs abeilles, y passent beaucoup de temps ». Et en cette période de l’année, c’est une vraie perte sèche. À raison d’une centaine d’euros pour un essaim et autant pour une ruche avec hausses, le manque à gagner n’est pas neutre. Il l’est d’autant moins à quelques semaines maintenant de la récolte. « De l’ordre de 10 à 15 kg par ruches » précise Alain Tessier.

Réagir