Rodez Aveyron football : Ursule fait le point sur les transferts...

  • Grégory Ursule.
    Grégory Ursule.
Publié le
Centre Presse

Présent aux côtés d’Enzo Basilio, Grégory Ursule, le manager du Raf, a loué les qualités du renfort sang et or (« On cherchait un gardien de grande taille, doté d’un bon jeu au pied, à la fois pour jouer avec ses défenseurs et pour dégager lorsqu’il y en a besoin, et Enzo, en plus de correspondre au profil, a montré qu’il avait très envie de nous rejoindre »), avant d’évoquer la suite de l’été en ce qui concerne les transferts.

« On souhaite recruter encore trois ou quatre joueurs, a-t-il expliqué. Il nous faut un défenseur central axe gauche, pour remplacer Camara, un latéral gauche, pour avoir assez de défenseurs dans notre effectif, un milieu “box-to-box” et un attaquant. La priorité va au défenseur central et au milieu de terrain ; pour ce qui est de l’attaquant, on est pourvu et on va attendre pour faire le bon coup. Pour l’instant, le marché est très calme en L1 et en L2 et, par ricochet, pour les clubs de National 1. On a tout de même déjà bien avancé dans ces dossiers, mais on doit faire attention à l’aspect financier. On est très tenu par les exigences salariales et le nombre de contrats fédéraux. De plus, on ne veut pas multiplier les prêts, pour ne pas dénaturer le groupe, en sachant que l’on a reconduit 80 % de l’effectif. »

... et revient sur le cas Piresse

Lundi, le Raf a eu la mauvaise surprise d’apprendre, par la presse, que Nicolas Piresse, qui devait prendre les rênes de l’équipe féminine (D1), s’était finalement engagé avec le FC Tours, pour occuper les mêmes fonctions qu’à Lyon, son club précédent, à savoir celles de préparateur physique, cette fois auprès de l’équipe masculine (et non pas féminine), qui évolue en Ligue 2. Un camouflet pour Grégory Ursule, qui, vingt-quatre heures plus tard, ne digérait toujours pas cette nouvelle.

« On s’était mis d’accord avec lui concernant les aspects contractuels, le montant du salaire etc., a-t-il confié. Il ne restait plus qu’à effectuer le montage financier. Après les nombreux échanges entre Nicolas et la présidente (Annie Cluzel), j’avais préparé tous les documents, que j’avais envoyés aux intéressés. Nicolas a constaté, lors de ses différentes venues à Vabre, qu’il ne pourrait pas faire ce qu’il souhaitait, ce qui l’a refroidi, et il a prétexté un problème avec les termes de son contrat pour changer ses plans. Tours lui a proposé le double de ce qu’on lui offrait, et je trouve malheureux que ça se soit passé comme ça. Il n’avait pas le profil auquel on est habitué dans l’Aveyron, qui veut que lorsque l’on donne sa parole, on s’engage. Maintenant, on va laisser cette affaire derrière nous. »

Désormais, les dirigeants vont donc devoir rouvrir un dossier qu’ils pensaient clos. « Il va falloir réagir rapidement mais sans se précipiter, car il s’agit d’un poste important, a annoncé Ursule. On va prendre le temps et travailler sérieusement. Cet épisode nous apprendra à bien cerner les personnes et à véritablement contractualiser les choses, avec des signatures en bas des papiers. »

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?