Triathlon

Triathlon du Lévezou : Renneteau en costaud, Tri 12 aussi

  • Triathlon du Lévezou : Renneteau en costaud, Tri 12 aussi
    Triathlon du Lévezou : Renneteau en costaud, Tri 12 aussi
Publié le / Modifié le S'abonner

Au top. La deuxième édition du triathlon du Lévezou, courue samedi et hier au tour du lac de Villefranche-de-Panat, a été une belle réussite. Et les organisateurs du club Rodez Tri 12 peuvent être satisfaits, eux qui espèrent bien se voir confier prochainement par leur fédération l’organisation du championnat de France longue distance.

« On a déposé le dossier trop tard pour 2018, donc on espère l’avoir pour 2019 », a rappelé hier Daniel Boissière, une des chevilles ouvrières. Tout au long de ce week-end de compétition qui aura réuni 1 200 triathlètes (contre 800 l’an passé), un émissaire de la fédération devait initialement être présent. Il a finalement été empêché. Pas de quoi inquiéter les organisateurs. « On verra bien, on est confiant. En tout cas, le site est idéal et les bénévoles du club et ceux de Courir en Lévezou qui nous aident énormément, ont parfaitement répondu présent », a encore indiqué Daniel Boissière.

Si la réponse devait être positive, la 4e édition du triathlon du Lévezou serait donc quelque peu modifiée. Avec l’ensemble des autres distances que celle du France, le L (3 km de nage, 80 de vélo, 20 de course à pied), réunies le samedi pour laisser un dimanche totalement voué aux quelque 600 triathlètes à la recherche du maillot de champion de France. Le budget de l’épreuve serait lui aussi revu à la hausse. Boissière : « Aujourd’hui, on tourne autour des 45 000 euros. Il faudrait ainsi le doubler. »

Mais le jeu en vaut assurément la chandelle. D’autant que le rendez-vous, bien qu’il ne soit jeune que de deux éditions donc, semble déjà bien ancré dans les calendriers des spécialistes de tout le quart sud-ouest. Au point que le club ait dû refuser « tous les jours depuis la fin des inscriptions, le 15 août dernier, des demandes ». Un motif de satisfaction pour Rodez Tri 12. Et de gage pour l’avenir proche avec un record de participation qui pourrait encore être pulvérisé dès l’an prochain.

Autre satisfaction, la jauge maximale a été atteinte sur la distance la plus courte, le XS, avec 300 partants. Montrant ainsi l’intérêt de ceux qui découvrent ici la discipline et son triptyque.

Côté sportif, la distance reine, la L donc, a été remportée par le Rochelais Thomas Renneteau. Celui qui participe à l’année au championnat de D2 avec son club, s’est ainsi montré le plus rapide en 4h05’10’’, reléguant son premier poursuivant, Daniel Dhooge à presque deux minutes et le troisième, Eric Pinna, à quatre. Sorti de l’eau avec déjà une belle avance, il a ensuite dû se résoudre à laisser la tête à Nicolas Pizzol (finalement quatrième) après les 80 bornes de vélo qui ont amené les quelque 150 partants jusqu’aux lacs de Pareloup et de Bage. Mais quand il s’est agi de devoir faire deux fois le tour de l’étendue de Villefranche à pied, il n’a laissé le soin à personne d’aller plus vite que lui. Succédant ainsi au palmarès à Stéphane Gomez.

La veille, plusieurs formats de courses étaient au programme. Parmi eux, le cross triathlon M (1 km de nage, 20 km de VTT et 10 km de trail) était support du championnat régional. Ainsi, Vincent Devaux a enfilé la tunique du champion après 2h04’12’’ d’efforts, devançant Jean-Claude Mougnibas et Simon Boutonnet.

Centre Presse / Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir