Decazeville : la CGT retoque la présente copie du Groupement hospitalier de territoire

  • Les syndicats CGT santé du département font front commun.
    Les syndicats CGT santé du département font front commun.
Publié le
Centre Presse / Philippe Boscus

Les établissements hospitaliers de Rodez, Villefranche-de-Rouergue, Decazeville, Saint-Géniez, Espalion, Cougousse ont ceci en commun qu’ils font tous partie du même GHT (groupement hospitalier de territoire du Nord-Aveyron) et partagent donc un même projet médical. Un autre point en commun, celui d’avoir un syndicat CGT dans chacun d’eux, soit en partage avec la CFDT et FO, soit avec l’un seul des deux, soit encore seul comme c’est le cas à Decazeville.

Hier matin, c’est à Decazeville que tous ces syndicats CGT se sont retrouvés pour faire le point sur le GHT, non parce que la CGT y est hégémonique, mais parce que c’est l’hôpital decazevillois qui est pour l’instant le plus impacté négativement par ce regroupement.

« Depuis sa mise en place, indiquait Pascal Mazet, secrétaire départemental de la CGT Santé et action sociale, nous disons que ce GHT est une mauvaise chose. Ce que l’on redoutait sur le papier se traduit dans les faits conformément à nos craintes. À travers la mise en place de ce GHT, sous prétexte de mutualisation, de coopération interhospitalière - ce que l’on pourrait entendre ! - l’ARS et donc l’État arrivent en fait à leurs fins : dessiner une carte de France avec un seul hôpital par département ; deux en Aveyron : Rodez et Millau car le département est vaste ! Et en périphérie des satellites avec une offre réduite au gré des desiderata de l’hôpital ruthénois qui est l’établissement support. Ce n’est pas une vue de l’esprit. Même Alain Gaillard, le chargé de mission par l’Agence Régionale de Santé, afin de contribuer à finaliser le projet de Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Nord-Aveyron, a estimé que dans l’état actuel ce GHT était déséquilibré ».

Mais comment pourrait-il en être autrement quand les établissements hospitaliers sont soumis financièrement au régime de la T2A (soit une rémunération à l’acte), qui plus est dans un contexte général où l’ensemble des hôpitaux français sont déficitaires et sous tensions ?

La tentation sera toujours présente pour le plus puissant de tirer la couverture à soi, « déshabiller Paul et Jacques pour habiller Pierre ! » Et même si, hier, les syndicalistes ne voulaient pas tirer des « mauvais plans sur la comète Gaillard » - dont le rapport est attendu aux environs du 15 décembre - ils ne se montraient guère optimistes d’autant que l’on ne sait toujours pas si les préconisations qu’il édictera seront contraignantes ou pas !

Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

140000 €

Immeuble de rapport avec caves et terrain clos avec puits à l'arrière compr[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?