(VIDÉO) L’hôpital Jacques-Puel de Rodez sensibilise au VIH et au Sida

  • Le docteur Michaël Loriette et l’équipe médicale.
    Le docteur Michaël Loriette et l’équipe médicale.
Publié le
Centre Presse

Non, le virus du Sida n’est pas mort. C’est pour délivrer ce message que le Centre d’information de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles, à l’hôpital, a organisé une journée de sensibilisation, hier. « En 2016, nous avons reçu 800 personnes et nous avons eu quasiment 1 000 cette année pour un dépistage », explique le docteur Michaël Loriette, spécialiste des maladies infectieuses.

En France, on compte 120 000 à 150 000 personnes atteintes du Sida (dont 25 000 qui ne connaissent pas leur statut).

Ces personnes ont plusieurs moyens à leur disposition pour se faire dépister. « Le premier reste son médecin traitant, à qui on peut parler. L’auto-test est une autre solution mais payante. On l’achète en pharmacie. Cela permet de le faire chez soi, si on ne veut en parler à personne », ajoute le médecin.

Pour rester dans l’anonymat, mais profiter des conseils et d’une prise en charge par une équipe médicale, il est tout à fait possible de se diriger ver le centre d’information de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles à l’hôpital. Le test est gratuit et sans rendez-vous (ou avec au 05 65 55 22 80). Des tests se font aussi au centre hospitalier à Decazeville (un mardi sur deux, les semaines paires, téléphonez au 05 65 55 22 80) ou encore au centre hospitalier de Millau (tous les jeudis matins sur rendez-vous, au 05 65 59 31 72).

À noter que le Relais VIH oriente et aide également pour cette question.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?