VIDÉO. Rodez : le marché de la place Foch fait le bonheur des commerçants

  • De nombreux commerçants ont exprimé le souhait de rester place Foch même après la fin des travaux place de la Cité.
    De nombreux commerçants ont exprimé le souhait de rester place Foch même après la fin des travaux place de la Cité.
Publié le
Centre Presse / Salima Ouirni

Le déménagement du marché de la Cité à la place Foch a visiblement fait que des heureux hier, samedi 24 mars.

Que ce soit les commerçants ou les chalands, globalement, ils se sont dits « ravis » ou « satisfaits » de cette installation. « Nous, on est très bien ici, car en face de la cathédrale, on avait vraiment trop froid et il y avait souvent du vent », confie Nadine, vendeuse sur le stand de l’Étoile des pains.

L’architecture de la place et les magnifiques arcades ont également plu. Mais c’est sans doute l’espace qui séduit le plus. « On peut mieux circuler entre les allées, c’est mieux réfléchi ici », ajoute Antoine, vendeur de légumes. « Nous avons plus de place au sol », se réjouit Bernard Roualdès, producteur de légumes.

Les marchands placés le long de la rue Louis-Blanc sont encore plus contents. « Moi, j’étais place Emma-Calvé et là-bas il y a beaucoup de courant d’air. Je préfère cet emplacement et j’aimerais bien qu’on reste là tout le temps », confie Olivier Roques, crémier.

Même son de cloche du côté de Murielle Salabert-Sales. « Ici, je revis. C’est une véritable bouffée d’oxygène. J’étais sur la place Emma-Calvé où j’avais tout le temps très froid et nous étions gênés par les véhicules. J’aimerais qu’on nous place ici tout le temps, même quand les fouilles place de la Cité seront terminées », ajoute la vendeuse d’estofinado et d’aligot.

La préparation en amont participe de ce contentement général. « Le placier a vraiment fait du bon boulot. Il nous a mis les uns à côté des autres. On garde nos repères », surenchérit une autre vendeuse.

« Nous avons eu une réunion préparatoire et beaucoup d’informations. Du coup, on n’est pas surpris. On a informé nos clients, ça, c’est bien aussi. Moi, je suis d’Aumes, à côté de Pézenas. Là-bas, quand la mairie a voulu déplacer le marché, elle a fait les emplacements au lancer de pièce. Du coup, je me suis retrouvé à côté d’un producteur d’asperges, comme moi », commente David.

Seul bémol au satisfecit généralisé : l’accès. Car si les arcades donnent un vrai cachet au marché, elles constituent dans le même temps une gêne pour les véhicules imposants. Les commerçants doivent donc se munir de gros chariots pour transporter leur marchandise.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?