Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent "fiable"

  • L'étude montre que les enfants ont d'avantage tendance à se méfier des personnes qui se sont trompées antérieurement en donnant des informations incorrectes.
    L'étude montre que les enfants ont d'avantage tendance à se méfier des personnes qui se sont trompées antérieurement en donnant des informations incorrectes. laflor / Istock.com / laflor / Istock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - Une étude réalisée par des chercheurs de l'université de la Colombie-Britannique (Canada) suggère que lorsqu'il s'agit d'évaluer la qualité d'une information et de juger la crédibilité de la personne qui la délivre, les enfants savent faire preuve de discernement dès l'âge de quatre ou cinq ans.

S'il vous arrive de proférer des petits mensonges "pour le bien" de votre progéniture (il faut manger, sinon tu ne grandiras pas), attention toutefois à ne pas le faire trop souvent, sous peine que votre enfant vous range dans la catégorie des personnes "peu" fiables. Une recherche menée sur 662 enfants âgés de 3 à 13 ans parue dans Plos One a en effet montré que les enfants font très tôt la distinction entre des individus capables de délivrer des informations correctes et précises et ceux qui se trompent.

Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs de l'étude ont montré plusieurs séries de vidéos aux enfants, sur lesquelles des acteurs devaient deviner le contenu d'une boîte ou donner la définition d'un mot. Certains hésitaient ou se trompaient, tandis que d'autres semblaient plus confiants et plus précis dans leurs informations. Les jeunes participants ont ensuite été invités à évaluer les acteurs, en précisant lesquels leur semblaient les plus intelligents et ceux qui leur inspiraient le plus confiance.

Les réponses des enfants dénotent une tendance à apprendre plus facilement au contact de personnes qui ne se trompent pas. A l'inverse, les enfants ont éprouvé plus de difficultés à se fier aux personnes qui ont donné de fausses informations. Cette capacité à évaluer la crédibilité d'une personne selon les réponses qu'elle donne apparaît dès l'âge de 4 ou 5 ans, notent les chercheuses à l'origine de l'étude. 

Ce n'est en revanche qu'à partir de l'âge de huit ans (environ) que les enfants intègrent la notion du concept de confiance en soi et de l'hésitation. Il était par exemple plus difficile pour les enfants d'apprendre à faire confiance à quelqu'un qui se montrait hésitant, même quand la situation le justifiait. "Des recherches plus approfondies sont nécessaires pour mieux comprendre l'évolution de la compréhension de l'hésitation", considère la chercheuse Susane Birch, qui a dirigé les travaux.

Au vu des résultats de cette étude, les chercheurs recommandent aux parents et aux éducateurs de faire attention non seulement à ce qu'ils communiquent aux enfants, mais aussi à la manière dont ils le font, tout en veillant à entretenir leur crédibilité à long terme.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir