Sports : les gymnases ferment en Aveyron, les vestiaires des enceintes en plein air aussi

  • Le club de basket de Rodez ne peut plus accéder à son parquet.
    Le club de basket de Rodez ne peut plus accéder à son parquet. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

La conférence de presse de la préfète de l'Aveyron Valérie Michel-Moreaux tenue ce vendredi 23 octobre dans l'après-midi était très attendue par le monde sportif amateur. Elle a permis d'y voir plus clair dans la jungle des interdictions et de ce qu'il est encore possible de faire alors que le département sera sous régime de couvre-feu à partir de ce soir minuit.

Ainsi, à compter de ce soir les salles de sport (gymnases, piscines, court de tennis intérieur, fitness...) du département devront demeurer closes pour une durée, logiquement, de six semaines minimum. Exception sera toutefois faite pour le public scolaire et périscolaire. En revanche, les clubs sportifs ne peuvent pas accéder aux enceintes. Les mineurs de ces clubs, eux, le pourront. Mais cela " reste très fortement déconseillé" par la préfecture et soumis " à la responsabilité de l'organisateur".

Dérogation pour le sport professionnel

Ce qui, évidemment, met sur pause le monde du sport amateur aveyronnais, pratiquant en salle... au moins.

Car si les installations de plein air (stades, pistes...) demeurent accessibles pour les pratiquants, comme les spectateurs (gestes barrières, distanciation, jauge limitante), de 6 heures à 21 heures, les vestiaires de ces infrastructures devront, eux, rester fermés ! 

Les comités sportifs décideront-ils ainsi de ne pas envoyer leurs licenciés sans abri avant et après les matches ? 

S'agissant du sport professionnel, seule l'équipe fanion du Rodez Aveyron football évoluant en Ligue 2 est concernée en Aveyron. Elle bénéficie d'une dérogation. Et ses rencontres pourront se tenir au stade Paul-Lignon avec un public de 1000 personnes maximum, dans la limite horaire du couvre-feu. 

A.P.
Voir les commentaires
Réagir